En ce moment
 
 

Qu'est-ce que le réglage COVID-19 que Google et Apple ont installé sur tous vos smartphones?

Qu'est-ce que le réglage COVID-19 que Google et Apple ont installé sur tous vos smartphones?
 
CORONAVIRUS
 

Des publications Facebook circulent, des gens contactent la rédaction de RTL info: depuis une mise à jour récente des iPhone et des smartphones sous Android, Google et Apple auraient installé à votre insu un moyen de surveillance mondiale des déplacements, pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Il n'en est rien. Mais effectivement, il y a un petit réglage 'Notification d'exposition au COVID-19' qui est apparu un peu partout. Explications.

Pour lutter contre l'épidémie de coronavirus version 2020, dont les conséquences sont inédites, les entreprises et les gouvernements du monde entier se mobilisent depuis des mois. Au-delà des mesures sanitaires imposées à de nombreux niveaux, certains utilisent (ou voudraient utiliser) un outil technologique que la plupart des citoyens ont à disposition immédiate: le smartphone.

Le but, c'est le traçage. Pas des gens, comme certains aiment le penser et le partager, mais de la maladie. Ultra-connecté (carte SIM, puce GPS, technologie Bluetooth), le smartphone est l'outil idéal à utiliser pour savoir qui a été en contact avec une personne atteinte du coronavirus, dans le but final d'en freiner la propagation.

C'est dans cette optique que Google et Apple ont récemment mis à disposition leur système d'exploitation (Android ou iOS), qui font tourner tous les smartphones de la planète, afin d'offrir une option pour les applications gouvernementales de type 'StopCovid'.

Et ça effraie une partie de la population, mal informée ou désinformée. Steve en fait partie. "Intégrer le traçage Covid -19 dans nos téléphones avec une mise à jour ! Sans demander notre avis ! On va où là ?", nous a-t-il écrit via le bouton orange Alertez-nous. "Sans avertissement ni demande, une nouvelle option s'est invitée sur les smartphones opérant sur Android apparemment", poursuit Fabrice, qui se pose beaucoup de questions et évoque une publication sur Facebook (voir ci-dessous). 

Voici les réponses.

Où en est-on avec le traçage ?

La situation est assez confuse dans le monde, et même en Europe, où brille à nouveau le manque d'harmonie et de réaction face à une situation pourtant critique. Effectivement, chaque pays y va de sa stratégie sur le traçage de la maladie. Le but est donc, on le répète, de prévenir les personnes qui ont été en contact avec un malade (qui ignorait qu'il l'était), afin qu'elles prennent les mesures adéquates (dépistage, isolement, etc).

La France a rapidement décidé de développer sa propre application (StopCovid, voir les détails, qui se débrouille sans les options de Google et Apple). La Belgique y pense (en attendant, il y a du contact tracing via un call center, voir les détails). D'autres pays européens (dont l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Italie) ont décidé de travailler avec Google et Apple.

Comment fonctionne une application de traçage "covid 19" ?

Les explications sont un peu techniques, mais il est important de les connaître. Visiblement, le moyen le plus efficace pour tracer une maladie avec un smartphone se base sur l'utilisation de la connexion Bluetooth de votre téléphone. Celle-ci sert à transmettre et recevoir des données dans un rayon assez restreint (quelques mètres) ; la plupart du temps pour diffuser de la musique ou des conversations vers un casque ou une enceinte.

L'idée des applications de type "StopCovid" est d'utiliser cette connexion Bluetooth pour garder un historique des contacts que vous avez eus. Pour faire simple: si tout le monde installe la même application, et si tout le monde laisse sa connexion Bluetooth activée, un genre de 'journal' de toutes les personnes (ou plutôt leur téléphone) que vous avez croisées, à une telle distance et pendant autant de minutes, sera créé.

Ce 'journal' sert dès qu'une personne tombe malade et le signale à l'application. Celle-ci préviendra alors automatiquement tous les téléphones qu'elle a croisés ces derniers jours, via une notification. Idéalement, leurs propriétaires iront ensuite se faire tester et/ou se mettront en quarantaine. La maladie cesserait alors de se propager.

Pourquoi Google et Apple s'en mêlent ?

Vous l'avez remarqué: les logiciels informatiques ont une fâcheuse tendance à dysfonctionner. Les bugs, ça arrive tout le temps. Ils sont souvent dus au fait que l'application communique mal avec le système d'exploitation (Windows, Android, iOS, etc).

Le meilleur moyen d'éviter ça, c'est d'intégrer un maximum de choses. En clair: plus une application est imbriquée dans le système d'exploitation, mieux elle fonctionnera. Raison pour laquelle votre smartphone Android est livré avec une panoplie d'applis "maison" préinstallées, souvent issues de l'écosystème Google (Gmail, Maps, Agenda, YouTube, etc), car c'est lui qui développe Android.

C'est donc par souci d'efficacité, et donc, finalement, pour mieux lutter contre l'épidémie, que Google et Apple se sont entendus, afin d'intégrer une petite couche logicielle identique dans tous les smartphones de la planète (du moins ceux qui ont pu être mis à jour récemment).

Attention: cette petite couche n'est pas une application de traçage. Elle permet en revanche à une application de traçage, pour autant que vous l'installiez, de mieux utiliser le téléphone, notamment au niveau de sa connexion Bluetooth (qui est souvent coupée automatiquement par le système d'exploitation pour préserver la batterie).

Elle permet également de gérer des préférences, notamment d'activer ou désactiver les notifications :

Conclusion: non, Google et Apple n'ont pas mis à jour tous les smartphones en intégrant une application de traçage. Ils ont juste ajouté un outil permettant à une application de traçage de mieux fonctionner.

Remarque importante: cet outil n'est accessible qu'à "une application proposée par les instances gouvernementales de santé publique locales", précise Google sur cette page d'explication. Et pour l'instant, en Belgique, il n'y en a pas.

Et si un jour la Belgique décide d'en mettre une au point, ça ne signifierait pas que vous seriez "tracé" à votre insu, tout simplement parce qu'il ne sera jamais obligatoire d'installer cette application. Ce sera sur base volontaire.

Y a-t-il un risque par rapport à votre vie privée ?

Google et Apple le disent clairement: "pour éviter le suivi, l'ID (identifiant) aléatoire de votre téléphone change toutes les 10 à 20 minutes" et "votre téléphone ne stocke que les ID aléatoires (des autres téléphones 'rencontrés') des 14 derniers jours".

Donc, si la Belgique développe une application de type StopCovid, si elle décide d'utiliser la couche logicielle de Google et Apple pour un meilleur fonctionnement avec le téléphone, si vous décidez d'installer cette application : il n'y aurait, stocké sur votre téléphone uniquement, que des identifiants aléatoires, qui permettraient à autant d'utilisateurs de smartphone d'être prévenu en cas de problème.

Le risque pour la vie privée semble bien mince, surtout en comparaison à tout ce qu'on accepte de donner aux publicités ciblées des réseaux sociaux. Pour rappel, en surfant sur internet et en utilisant des applications de réseaux sociaux, on le sait, nos habitudes, nos comportements et notre profil sont vendus aux annonceurs par Google, Facebook, etc. C'est leur source de revenu, c'est indiqué dans les conditions générales (en tout petit). Et tout le monde, ou presque, les accepte, car en contrepartie on utilise gratuitement tous les outils numériques (communication, organisation, cartographie, création, jeux, etc) mis à disposition.

Des "solutions" inutiles

Quant aux solutions évoquées dans les publications Facebook relatives au sujet du jour, elles ne sont pas dangereuses, mais elles sont parfaitement inutiles.

Elles préconisent en effet dans se rendre dans la partie "Google" des paramètres du smartphone, et avant même d'appuyer sur 'Notifications d'exposition au COVID-19' (où il y a d'ailleurs beaucoup d'explications disponibles) d'aller dans 'Utilisation et diagnostics', pour désactiver.

Désactiver quoi, au juste ? Les 'Utilisation et diagnostic' qui représentent des infos sur l'usage de votre téléphone (batterie, écran, etc) et sur les erreurs rencontrées: ça n'a donc rien à voir avec une éventuelle application de traçage.

 




 

Vos commentaires