En ce moment
 
 

"À 5 cm près, je la prenais en pleine tête!": FRAYEUR pour Lobna qui roulait sur le ring de Bruxelles quand un objet a traversé son pare-brise

 
 

La jeune femme effectuait un trajet habituel lorsque l'accident s'est produit. Un événement inexpliqué dont elle est sortie indemne, mais choquée.

L'imprévisible s'est invité dans le quotidien de Lobna sous une forme particulièrement dangereuse : une lame de métal qui a traversé le pare-brise de sa voiture. "Je roulais tranquillement sur l'autoroute Charleroi-Bruxelles quand une grosse déflagration s'est produite sur mon pare-brise", raconte-t-elle via le bouton orange Alertez-nous. "Un accident dont je ne reviens toujours pas", confie-t-elle.

L'accident a eu lieu le 18 mai. Lobna, qui habite Charleroi, prenait la route pour rendre visite à sa mère, à Bruxelles. Âgée de 36 ans, Lobna est elle-même mère de deux enfants qui n'étaient pas à ses côtés ce lundi après-midi... Vers 15h, elle roulait sur le ring intérieur, à Berseel, en direction de Grand-Bigard, quand elle a décidé de doubler un automobiliste qui "faisait du sur-place sur la deuxième bande".

Soudain, des éclats de verre partout

"Je passais le pont de Halle, j'étais concentrée sur mon dépassement quand J'ai senti une explosion, raconte la jeune femme. Je me suis retrouvée avec des éclats de verre partout sur mon visage et mon corps". Lobna n'avait pas la moindre idée de ce qui venait de se passer mais a stationné son véhicule sur la bande d'arrêt d'urgence.

"Quand j'ai repris mes esprits, j'ai vu cette pièce métallique entre le siège et le frein à main", se souvient-elle. Une douleur à l'épaule lui a fait prendre conscience que la pièce lui est d'abord tombée dessus à ce niveau-là. "À 5 centimètres près, pour le même prix, je l'avais en pleine tête. Avec l’impact, j’y aurais certainement laissé ma vie. Heureusement que mes enfants n’étaient pas avec moi", souffle-t-elle.

Psychologiquement, ça a été très dur parce que je ne savais pas ce qui m'arrivait

Lobna a composé le 112 sur son téléphone et attendu environ une heure la venue de la police de la route. Un moment pénible. "J'étais en panique. J'étais choquée. J'étais toute seule. Psychologiquement, ça a été très dur parce que je ne savais pas ce qui m'arrivait", confie-t-elle.

"Une lame qui proviendrait d'un outil de jardinage" ?

Arrivée sur place, la police a pris des photos du véhicule, de la pièce métallique, et dressé un constat. Si l'impact s'est produit juste quand Lobna passait sous un pont à hauteur de Huizingen, pour la police, l'objet "ne proviendrait pas de la structure du pont". Selon les agent, l'objet pourrait être "une lame qui proviendrait d'un outil de jardinage".

Ça reste un grand mystère qui ne sera certainement jamais résolu

L'origine de la pièce reste cependant indéterminée, déplore Lobna : "Je ne sais pas si cette pièce est tombée du pont, volontairement ou involontairement, si c'est quelqu'un qui l'a balancée de sa fenêtre en roulant. J'aurais aimé avoir ne fût-ce qu'un début de réponse de la police mais... Ça reste un grand mystère qui ne sera certainement jamais résolu."

La police a escorté Lobna jusqu'à la prochaine station-service. Puis Lobna a déposé son véhicule chez un garagiste indépendant pour faire changer son pare-brise. 180 euros à ses frais. "Ça reste du matériel, je n'ai pas été gravement blessée mais c'est vrai qu'il y a ce côté-là aussi qui rend l'histoire d'autant plus frustrante."




 

Vos commentaires