En ce moment
 
 

Coronavirus à Bruxelles: il n'y a plus de tri dans plusieurs communes, les sacs bleus et jaunes finissent à l'incinérateur

Coronavirus à Bruxelles: il n'y a plus de tri dans plusieurs communes, les sacs bleus et jaunes finissent à l'incinérateur
 
CORONAVIRUS
 

Le coronavirus en Belgique impacte notre vie dans de très nombreux aspects. En région bruxelloise, l’organisme chargé de la collecte des déchets a dû adapter son mode de collecte des différents sacs poubelles. En conséquence, certains déchets en papier et en plastique ne sont plus triés, ni recyclés.

Patrick nous a écrit via le bouton orange Alertez-nous car il s’interroge sur la manière dont sont collectés les déchets ces derniers-jours à Bruxelles : "Est-il normal que les sacs blancs et bleus ou les sacs blancs et jaunes soient retirés en même temps ?", questionne-t-il, en ajoutant qu'"à l’heure où on nous parle de recyclage et de réchauffement de la planète…".

Ce problème dans la collecte des déchets dans la capitale est en lien direct avec la crise du coronavirus. En raison de la pandémie, Bruxelles-Propreté doit faire face à un taux d’absentéisme important. Au début du mois d’avril, environ 23 % de son personnel n’était pas en poste.

Un problème de collecte

Le porte-parole de l’organisme bruxellois, Etienne Cornesse, indique que cette situation pratique ne permettait plus à la société de collecter l’ensemble des sacs jaunes (papier, carton,…) et des sacs bleus (plastique et emballages métalliques,…) séparément des sacs blancs (déchets résiduels).

A partir du 3 avril, les sacs bleus et blancs ont été retirés ensemble en début de semaine, idem avec les sacs jaunes et blancs en fin de semaine. L’organisme a communiqué pour demander aux gens qui pouvaient le faire de garder les sacs jaunes et bleus chez eux.

Conséquence : tous les déchets sont alors incinérés (c’est le mode de traitement habituel des sacs blancs) et donc, comme le remarque Patrick, non triés. Dans ce cas, les détritus ne peuvent être triés ensuite et recyclés car ils sont mélangés et compressés dans les camions-poubelles.

Pourquoi ce choix ?

L’organisme bruxellois explique que dans ce contexte difficile le choix d’une solution a été dicté par la priorité absolue accordée à l’hygiène publique (et notamment la volonté de garder les rues propres). Le porte-parole souligne que "les sacs bleus et jaunes sont composés de déchets inertes et pas intéressants pour les nuisibles, il n’y a donc pas de risques d’éventration. Les sacs blancs, oranges (déchets alimentaires), et verts (déchets de jardin) ont des odeurs et se putréfient, il y a plus de risques en termes d’hygiène publique".

Depuis, la situation a évolué au sein de Bruxelles-Propreté, le taux d’absentéisme est moins important.

Dans plusieurs communes bruxelloises, les sacs jaunes et bleus sont à nouveau retirés séparément: il s’agit d’Uccle, Forest, Ganshoren, Koekelberg, Jette, Woluwe-Saint-Pierre et Woluwe-Saint-Lambert.

Dans d’autres entités, seuls les sacs jaunes peuvent être collectés séparément et donc recyclés : c’est le cas à Schaerbeek, Saint-Josse, Etterbeek, Watermael-Boitsfort et Auderghem.

Dans les autres communes, il n’y a toujours pas de retour à la normale : les sacs jaunes et bleus ne sont pas recyclés à Anderlecht, Molenbeek, Ixelles, Saint-Gilles, Berchem-Sainte-Agathe, Evere et Bruxelles-ville.

Bruxelles-Propreté affirme qu’il s’agit d’une situation exceptionnelle à laquelle il sera remédié dès que possible.

> CORONAVIRUS: toutes les infos

> CORONAVIRUS: la carte mondiale de la propagation

 




 

Vos commentaires