En ce moment
 
 

Le corps d'un jeune homme de 19 ans repêché dans la Sambre à Namur: "Il aurait saisi la rambarde et une décharge électrique l'aurait tué"

 
 

Le corps sans vie d'un jeune homme de 19 ans, qui avait disparu à Namur dans la nuit de jeudi à vendredi, a été repêché ce midi dans la Sambre. Il y avait plongé avec des amis et a peut-être été électrocuté en touchant une rambarde métallique. Des experts sont descendus sur place ce vendredi pour tenter de comprendre ce qui s'est passé.

"Le jeune homme aurait saisi la rambarde et subi une décharge électrique"

Les bateaux de la police fédérale et de la protection civile ont mené les recherches durant plusieurs heures depuis l'aube ce vendredi. Ce n'est que vers midi que le corps du jeune homme a été retrouvé dans la Sambre. La victime aurait été électrocutée la nuit dernière, après s'être baignée dans le fleuve. "Au moment d'essayer de sortir de l'eau, le jeune homme aurait saisi la rambarde et une décharge électrique l'aurait tué sur le coup. C'est un courant assez élevé qui peut entraîner une mort immédiate, surtout en contact avec l'eau", explique Christophe Blerot, porte-parole du Service public de Wallonie (SPW) "Mobilité".

Pourquoi un courant électrique à cet endroit ?

Comment expliquer la présence d'un courant électrique sur ce garde-corps métallique? Selon le Service public de Wallonie, c'est un poteau d'éclairage défectueux qui a pu créer un court-circuit vers la rambarde. "Est-ce que c'est dû à une intervention dans le cadre d'un chantier préalable ou est-ce que c'est par exemple une intervention d'une personne, d'un quidam, qui aurait fait que le courant se retrouve sur la rambarde et aurait causé le décès ? C'est vraiment les jours qui viennent qui vont permettre de mieux le comprendre. C'est un accident très malheureux, nous en sommes tous très affectés en interne", ajoute Christophe Blerot.

Information judiciaire ouverte

C'est lors d'une fête entre étudiants que le jeune homme aurait décidé de plonger à cet endroit où la baignade est interdite. Une information judiciaire pour homicide involontaire par négligence est ouverte. Un médecin légiste et un expert en électricité sont désignés. Ils devront notamment déterminer si le décès est directement lié au choc électrique.




 

Vos commentaires