En ce moment
 
 

Coronavirus à Namur: voici les obligations supplémentaires décidées par la Ville

 
 

En plus des nouvelles mesures prises jeudi à la suite de la réunion du Conseil National de Sécurité, le port du masque obligatoire va être étendu à d'autres lieux publics à Namur, a annoncé son bourgmestre, Maxime Prévot.

Le masque est imposé dès ce jeudi sur tout le champ de foire. Il le sera aussi dès 17h00 vendredi place du Vieux, place Chanoine Descamps et sur les quais de Sambre. Il s'agit de lieux très fréquentés, en particulier par les jeunes de 20 à 30 ans, "la tranche d'âge où le virus a le plus progressé récemment", a souligné le bourgmestre.

Dès samedi et jusqu'à nouvel ordre, l'obligation sera étendue aux quais de Meuse et à l'Enjambée. Les rues Saint-Jean, des Frippiers et de la Halle sont également concernées vu leur étroitesse.

De plus, le port du masque sera désormais obligatoire chaque samedi dans tout le centre-ville, mais aussi avenue Materne à Jambes et rue Patenier à Salzinnes.

La Ville de Namur ajoute que les déplacements dans les établissements horeca seront strictement soumis au port du masque. Les files devant chez les glaciers sont également concernées, toujours dès samedi.

Parallèlement, un sens de marche devra être respecté dans les rues commerçantes de la commune et en particulier dans le piétonnier. Chacun devra donc tenir sa droite.

Les chevalets et autres obstacles placés sur les trottoirs seront aussi interdits jusqu'à nouvel ordre. "Les constats dressés ces dernières semaines et ces derniers jours m'amènent à croire que ces impositions sont devenues nécessaires", a souligné Maxime Prévot. "De simples recommandations, même vives, ne peuvent manifestement plus suffire".

La police veillera à l'application de toutes ces règles et n'hésitera pas à avoir recours au sanctions pénales, a-t-il conclu.

De nouvelles mesures sanitaires dans le secteur horeca

Les établissements horeca namurois seront fermés avec effet immédiat en cas de non-respect des règles sanitaires par leur personnel, a annoncé jeudi le bourgmestre de la capitale wallonne, Maxime Prévot. A partir de lundi, une distance d'un mètre devra aussi être respectée entre les convives de tables différentes. "Certains ne jouent pas le jeu en ne respectant pas les distances de sécurité dans leur établissement ou sur leur terrasse, en ne portant pas de masque ou en ne respectant pas l'heure de fermeture de 01h00 du matin imposée par le fédéral", a-t-il expliqué. "J'ai demandé à la police d'intensifier ses contrôles et de me faire rapport aussitôt qu'une infraction est constatée. Dans ce cas, je ferai fermer l'établissement de manière directe. Pour 24 à 48 heures dans un premier temps, plus longuement au besoin". "Cela représentera un coup dur, j'en suis conscient, pour les exploitants qui ont déjà connu de nombreux mois de fermeture. Mais si le respect de la santé d'autrui et des règles de bien-vivre ensemble est à ce prix, je l'assumerai", a-t-il ajouté.

Parallèlement, le bourgmestre estime que la distance de 1,5 mètre entre les tables imposée par le fédéral n'est pas suffisante. Il sera donc désormais obligatoire de maintenir une distance de sécurité d'un mètre entre les convives de tables différentes. La mesure entrera en vigueur à partir de lundi, de manière à ce que les établissements puissent revoir leur agencement.




 

Vos commentaires