En ce moment
 
 

Camion en feu sur l'autoroute E25: "Les pompiers ont pris des risques anormaux", déplore le commandant de la zone en colère

 
 

Quelques heures après l’incendie qui a ravagé un camion nécessitant la fermeture de l’autoroute E25 près de la Baraque de Fraiture hier, Stéphane Thiry, commandant de la zone de secours Luxembourg, est furieux: "Mon coup de gueule porte simplement sur le fait qu’il existe en Europe une réglementation ADR à laquelle tous les transporteurs sont soumis et qui doit nous permettre d’identifier tous les camions qui transportent des matières dangereuses. Ce qu’on a constaté hier, c’est que tous les signes qui doivent nous permettre d’identifier ce type de matières et de transports ne sont pas apposés, que le transporteur n’est pas capable de nous dire ce qui se trouve dans son camion et que finalement on va découvrir que ces matières sont bien des matières dangereuses".

Durant de longues heures hier, il a été impossible pour ses hommes de savoir ce que contenait le camion. Aucune plaquette ADR signalant des produits dangereux n’était apposée sur le poids lourd étranger qui a totalement brûlé. Le conducteur ne savait pas non plus ce qu’il transportait et il a fallu plusieurs heures pour connaître précisément le contenu de la cargaison.

"On dépasse ce qui est acceptable"

Pendant ce temps les pompiers ont bien dû intervenir. "Les pompiers sont dans ces situations, amenés à prendre des risques qui sont anormaux et là je pense que l’on dépasse ce qui est acceptable", estime Stéphane Thiry.

Et finalement il s’avère que certains des produits transportés (du naphte liquide en fûts en provenance d'une usine chimique du Quatar) étaient bien toxiques pour l’environnement au statut dangereux et donc ADR. Il y aurait donc dû y avoir un panneau orange le signalant sur le camion. Il y avait aussi des piles lithium ion, des consoles de jeux et du coco déshydraté.

On aurait pu avoir une catastrophe

Heureusement, dans le doute, une vingtaine de pompiers ont pris toutes les précautions en se protégeant et en évitant aux automobilistes d'entrer en contact avec le produit et les fumées. Ainsi, l'autoroute E25 était fermée une bonne partie de la journée.

Aujourd’hui, le commandant de la zone de secours Luxembourg s’inquiète donc des risques potentiels que peuvent prendre ses hommes dans pareilles situations et vu ce genre de négligence. On aurait pu avoir une catastrophe. 




 

Vos commentaires