En ce moment
 
 

On ne fête pas le réveillon de Noël à Bande: le 24 décembre 1944, 34 jeunes ont été massacrés par les Allemands (vidéo)

 
 

Retour en 1944. Le 24 décembre, le village de Bande, dans la province du Luxembourg, a particulièrement souffert. 34 jeunes - originaires de la localité et des villages voisins - ont été assassinés par des Allemands dans une maison en ruines le long de la N4. Un mémorial a été érigé en leur mémoire à l'endroit du massacre.

Nous sommes le jour du réveillon de Noël en 1944. Au total, 34 civils sont froidement abattu par les Allemands. Parmi eux, l'oncle de Marc Lapraille, André Gouverneur, qui n'avait que 17 ans.

"Un commando de la Gestapo a arrêté dans le village 80 hommes, les a amenés dans une scierie en ruines le long de la Nationale 4, en a gardé 33 pour venir les assassiner ici en fin de journée au moment du réveillon de Noël", a-t-il expliqué au micro de nos journalistes Michael Menten et Aline Lejeune.

2019-12-24_13-55-00

En cette fin d'année 44, les Allemands battent en retraite face à l'avancée des Alliés. Un peu plus tôt, trois de leurs officiers sont tués par la Résistance. "En vengeance, par Allemand tué, il fallait, dans leur logique, assassiner dix civils. 3 x 10 = 30. Et deux collaborateurs de l'occupant avaient également été tués au mois de juin-juillet 44. Et par collaborateur tué, c'étaient deux civils. 3 x 10 = 30 + (2 x 2) = 34".

75 ans plus tard, un comité de mémoire s'est mis en place pour ne pas oublier. "La statue représente tout simplement l'homme abattu d'une balle dans la nuque, l'homme qui tombe dans la cave. C'est tout un symbole, cette statue représente les trente-quatre victimes", a indiqué Dominique Paulus, présidente du Comité de mémoire à Bande.

2019-12-24_13-51-54

Marc ajoute: "La fête de Noël n'est guère fêtée chez nous. Aujourd'hui, il n'y aura pas de festivités, il n'y aura pas de réveillon de Noël dans notre famille et, je pense, dans la plupart des familles de victimes".

Au-delà de Bande, 2.500 civils sont morts entre mi-décembre et mi-janvier 1944. Soit tués par les Allemands, soit victimes des bombardements de la bataille des Ardennes.




 

Vos commentaires