En ce moment
 
 

Scandale au club de foot d'Engis: le président accusé d'avoir participé à un événement en sachant être positif au coronavirus

 
CORONAVIRUS
 

De nombreux parents d'Engis sont en colère contre le président du club de foot local. Ils l'accusent d'avoir participé à une réunion impliquant des jeunes en sachant être positif au coronavirus. Les parents affirment par ailleurs qu'il n'a pas respecté toutes les mesures de sécurité. L'homme en question est injoignable. Le bourgmestre a fermé le club pour quinze jours.

Lundi soir dernier, des membres d'un club de football à Engis étaient réunis dans la buvette du complexe sportif. Le président du club se trouvait dans la foule. Aujourd'hui, plusieurs participants l'accusent d'avoir menti. Une maman nous a d'ailleurs contacté via notre bouton orange Alertez-nous.

Je trouve ça scandaleux pour un président d'un club de mettre la vie d'enfants en danger

"Il était présent. Il servait au bar. Il a participé avec nous à la réunion. Par moments il a baissé son masque. Et puis on apprend qu'il est positif au coronavirus", confie la maman d'un joueur d'Engis. "Ma fille est asthmatique et mon fils est faible en immunité. Donc ce sont des enfants à risque. Il a servi à boire à mes enfants. Il parlait avec le masque baissé! Je trouve ça scandaleux pour un président d'un club de mettre la vie d'enfants en danger", explique une autre.

Ces mamans étaient présentes à la buvette ce soir-là. Aujourd'hui, elles se sont mises volontairement en quarantaine. En colère contre le président du club, elles se sentent trahies et démunies. "Ça me fait peur parce que ma maman a la sclérose en plaques. Je n'ai pas envie de lui donner le virus parce que je sais que c'est super grave pour elle comme pour moi. Oui, c'est stressant", indique Angélique. "Moi, je travaille dans un milieu médical donc j'ai de la chance d'être en certificat pour le moment. Sinon si tout ça n'avait pas été découvert, j'aurais pu mettre en danger la vie de mes résidents", confie une autre maman.

Le président du club ne répond pas aux autorités

L'affaire a été transmise au bourgmestre d'Engis. Il n'a jamais réussi à joindre le président incriminé. De notre côté non plus, nous n'avons pas obtenu de réponse. "Le président est injoignable. Sa boîte vocale est pleine. Quoi qu'il en soi, le comportement irresponsable de certaines personnes est intolérable. En particulier dans une structure sportive qui accueille des jeunes", réagit Serge Manzato, le bourgmestre, par message écrit.

"Pour moi c'est un comportement assassin. Il y a des personnes qui sont fragiles. Donc oui, ça pourrait tuer des gens de manière volontaire ou involontaire. Ça c'est un point d'interrogation", indique une maman que nous avons interrogée.

Je ne suis pas sûr que l'assurance privée RC de cette personne va jouer

Sur le plan légal, se savoir porteur du virus et entrer en contact avec des personnes peut avoir de lourdes répercussions. "En ayant commis une faute lourde, je ne suis pas sûr que l'assurance privée RC de cette personne va jouer. Et les personnes qui auront eu une incapacité de travail, des frais médicaux, ou toute sorte de perte consécutive à ça… pourraient se retourner à bon droit contre la personne qui les a intoxiquées", précise un spécialiste.

Le club fermé

A Engis, le bourgmestre a décidé de fermer le club pendant quinze jours. Près de 200 enfants sont concernés. Deux entraîneurs ont déjà remis leur démission.

 




 

Vos commentaires