En ce moment
 
 

Interdiction de se marier à Liège: "Ça donnait lieu à des cérémonies qui ne respectaient pas la distanciation sociale"

 
 

Willy Demeyer, le bourgmestre de Liège, était l’invité de la matinale de Bel RTL. Interrogé par Fabrice Grosfilley, il est revenu sur la décision de ne plus organiser de mariage civil au mois d’avril.

Le mayeur explique pourquoi cette interdiction de se marier a été prise : "Ça donnait lieu à des cérémonies qui ne respectaient pas la distanciation sociale. L’échevine a souhaité qu’on supprime temporairement les mariages, c’est ce que nous avons fait". Toutes les cérémonies prévues au mois d’avril, il y en avait une cinquantaine, sont annulées pour l’instant, et donc reportées.

N’est-ce pas embêtant de reporter ce qui est quand même une liberté fondamentale ?

"Oui, c’est ennuyeux mais c’est moins ennuyeux que de tomber malade ou de propager la maladie. De toute façon, toutes ces mesures sont sujettes à évaluation permanente et nous verrons bien ce que nous pourrons faire dans les prochains jours", commente Willy Demeyer.

µFabrice Grosfilley a également questionné le bourgmestre de Liège sur d’éventuelles inquiétudes concernant le déconfinement à venir. "Ce qu’on pourrait craindre, c’est une tendance au déconfinement trop rapide et qui ne respecterait pas les règles édictées en la matière. Donc, il faut que les choses se passent avec ordre et méthode. Il faut pouvoir bien expliquer les règles à la population. Mais là, nous tombons dans toute la difficulté de gestion de cette affaire. D’une part, nous avons les principes très importants de santé publique difficiles à faire comprendre et qui sont parfois attentatoires aux libertés et d’autre part, nous avons en perspective le déconfinement et la reprise de la vie", a indiqué Willy Demeyer.

> CORONAVIRUS: les dernières infos 

> CORONAVIRUS: la carte mondiale de la propagation




 

Vos commentaires