En ce moment
 
 

Coronavirus à Stavelot: chaque soir, René et son accordéon attirent les habitants de la rue sur le pas de leur porte (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

"Je voudrais vous parler de René Résimont. Chaque soir, sur le coup de 20h, cet accordéoniste de talent nous régale des ses plus beaux airs. Ce "petit" geste donne du baume au cœur à tous le voisinage, en cette période compliquée", nous envoie un riverain de la Rue Neuve à Stavelot, via le bouton orange Alertez-nous. 

"On voyait sur Facebook tous ces gens qui essayent de faire quelque chose pour égayer le voisinage"

Boulanger retraité, Réné Résimont anime habituellement les soirées, anniversaires et autres thé dansants. En cette période de confinement, il a repris du service pour apporter un peu de joie dans son quartier. "Ça m'est venu à l'idée parce qu'on voyait sur Facebook tous ces gens qui essayent de faire quelque chose pour égayer le voisinage, et je me suis dit, je vais faire la même chose, pour faire plaisir"

Depuis trois semaines, chaque soir, il joue quatre morceaux, seul, ou accompagné d'une voisine. "C'est grâce à l'initiative d'une jeune voisine, Stéphanie. Elle apprend l'accordéon. Avant le confinement, elle m'avait demandé que l'on joue quelques morceaux ensemble, et je lui ai amené une ou deux partitions pas trop difficiles. C'est parti comme ça".

CORONAVIRUS EN BELGIQUE : les dernières infos

"On voit les visages s'illuminer"

L'accueil a été très positif, dès le début: "Ils ont vraiment apprécié, ils sont heureux de voir que ça revit un peu dans la rue. C'est bon enfant, parce que tout le monde applaudit, on voit les visages s'illuminer", nous confie René, dont la voix laisse deviner beaucoup d'émotion et de fierté.

"Aujourd'hui, je vais prendre un de mes synthés et ma sono"

Ce jeudi soir, le musicien, qui joue depuis l'âge de 14 ans, s'apprête à donner une prestation un peu spéciale en cette veille du Premier mai: "Aujourd'hui, je vais prendre un de mes synthés et ma sono, comme c'est la nuit de mai et qu'à Stavelot on joue lu Nute du May [un chant folklorique traditionnellement joué la nuit du Premier mai, ndlr]. Je pense que ma compagne va chanter en wallon".

 




 

Vos commentaires