En ce moment
 
 

Un détenu blesse cinq agents dans la prison de Mons: les gardiens entament une grève émotionnelle, le détenu transféré

 
Prison de Mons
 

Cinq gardiens de la prison de Mons ont été blessé par un détenu agressif, dont un très grièvement. Ils sont en observation à l'hôpital. Leurs collègues entament une grève qualifiée d'émotionnelle jusqu'à lundi, 14h.

Les gardiens de la prison de Mons vont observer un arrêt de travail dimanche dès 14h00 ce dimanche, jusqu'au lendemain même heure, a annoncé le secrétaire fédéral du SLFP, Jimmy Verlez. Ils souhaitent ainsi protester après un incident violent avec un détenu qui a blessé cinq agents. "Ils sont actuellement en observation à l'hôpital", a expliqué M. Verlez.

Daniel Delbart, délégué SYPOL donne plus d’explications sur le déroulement des faits: "Ce qu’il s’est passé, c’est que le détenu au départ cassait tout dans sa cellule. Comme d’habitude, on descend, on va voir un peu ce qu’il se passe, même pour la sécurité du détenu. En ouvrant la porte, notre collègue, qui pourtant est vraiment très psychologue, le détenu lui a plongé dessus et a commencé à donner des coups de poing à tire larigot gratuitement. Et effectivement, les autres collègues, en voulant intervenir, ont été blessés. Donc j’ai malheureusement un collègue grièvement blessé à l’hôpital et quatre autres collègues aussi blessés."

"Il faut savoir que ce détenu était en attente de peut-être être interné, détaille Daniel Delbart. Ça veut dire que ce genre de détenu, s’il est potentiellement dangereux, il est remis dans un cellulaire avec d’autres détenus et c’est ça la difficulté au niveau de la gestion, au niveau du personnel qui n’est pas formé."

Selon le représentant du SLFP, la grande majorité des gardiens prendront part à l'action, qu'il a qualifié de "grève émotionnelle". Elle prendra fin lundi à 14h00.

L'individu a été transféré dans une autre institution, a indiqué en soirée le Parquet de Mons.

 




 

Vos commentaires