En ce moment
 
 

"On le sent tout de suite quand on sort de chez soi": les habitants de Seneffe incommodés par une forte odeur de soufre (vidéo)

 
 

Les habitants de la commune de Seneffe sont incommodés depuis plusieurs jours par des odeurs de soufre. Elles viennent d'une station d'épuration. Deux entreprises sont pointées du doigt mais elles mettent en cause les fortes chaleurs de ces derniers jours.

Le sujet est largement évoqué ces dernières heures au coeur de la commune de Seneffe: des odeurs dans l'air avec un pic dans la nuit de samedi à dimanche.

Et pour la population, une sensation pas vraiment agréable. "On se sent pris à la gorge comme si on avait une quinte de toux, ça grattait comme si on avait un chat dans la gorge", dit une citoyenne au micro de nos journalistes Julien Crête et Sylvain Winance. "Moi, je suis fort sensible à tout ce qui est odeur, j'ai des allergies et j'ai même mal de tête si je reste trop longtemps dehors", dit une autre. "On le sent tout de suite quand on sort de chez soi", conclut un troisième.

Hier/Dimanche, des prélèvements dans l'air ont été réalisés par la protection civile avec des résultats rassurants: les seuils tolérés ne sont nullement dépassés. Selon les premiers éléments de l'enquête, ces odeurs pourraient provenir d'un bassin d'épuration.

"Il n'y a pas de risque pour la santé non mais les odeurs sont toujours très fortes et donc il faut trouver la raison", a indiqué Marie-Christine Duhoux, bourgmestre faisant fonction de Seneffe. "Hier soir, on a identifié une des causes qui est la station d'épuration de l'usine voisine".

L'entreprise Afton Chemical concernée en partie explique regretter ces nuisances et rappelle qu'elles ne présentent aucun danger pour les habitants et étudie avec d'autres sociétés des solutions techniques pour éviter les mêmes désagréments. Les fortes chaleurs clairement joueraient un rôle. "On parle d'oxygénation des bassins, d'aide à la station d'épuration ou bien alors de produits pour calfeutrer ces odeurs nauséabondes", a précisé Marie-Christine Duhoux.

Une réunion technique avec la commune était organisée ce lundi en fin de matinée. L'objectif est de trouver des solutions rapides avant l'arrivée de nouvelles vagues de chaleur.

Durant la nuit de samedi à dimanche, la centrale d'urgence 112 a été submergée d'appels en raison d'un nuage de gaz provenant d'une usine de Feluy. Dimanche après-midi, une équipe de la protection civile de Crisnée a été appelée à intervenir sur le site. La présence dans l'environnement d'odeurs suspectes émanant de l'usine Afton Chemical avait déjà été dénoncée la semaine dernière.




 

Vos commentaires