En ce moment
 
 

Mouscron: la police a intercepté l'homme retranché qui menaçait d'incendier une habitation

 
 

Le sexagénaire qui s'était retranché jeudi dans son appartement à Mouscron a été interpellé par les forces spéciales de la police fédérale, a-t-on appris auprès de la police. L'homme menaçait de mettre le feu à son logement. On ne déplore aucun blessé.

Un homme s'est retranché, jeudi midi, dans son habitation près de la gare de Mouscron. Le peloton des forces spéciales d'intervention est intervenu sur place, a indiqué la bourgmestre de Mouscron, Brigitte Aubert. Les riverains ont été évacués vers un centre d'accueil. "Les forces spéciales viennent d'arriver sur les lieux. La personne qui s'est retranchée dans son domicile est un homme, qui semble seul. Visiblement, il n'y a personne avec lui. J'ignore pour l'instant ses motivations", a précisé à 14h15 Brigitte Aubert, la bourgmestre de Mouscron, qui s'est rendue sur place.

A 16h00, aucune information précise concernant les revendications de la personne qui s'est retranchée chez elle, rue de la Station à Mouscron, n'était encore connue. Les riverains habitant dans la rue de la Station, entre les carrefours de la place de la Gare et de la rue de la Passerelle, ne pouvaient plus accéder à leurs habitations. Un centre d'accueil a été ouvert au sein de l'église des Pères, située à proximité des lieux.

Après plus de trois heures de négociation, les unités spéciales ont interpellé le forcené

Vers 16h25, les forces spéciales sont intervenues et ont appréhendé l'individu alors qu'il menaçait à nouveau de bouter le feu au bâtiment dans lequel il s'était retranché. "Après plus de trois heures de négociation, les unités spéciales ont interpellé le forcené. Celui-ci a ensuite été pris en charge par la police locale. Durant l’opération, 17 personnes ont été accueillies dans un bâtiment communal, l’ancienne église des Pères, et ce, dans le cadre du plan PIPS (Plan d’Intervention Psycho-Social). L’immeuble ne pourra pas être réhabilité. Les personnes de ce bloc vont être relogées par les services communaux. Les citoyens de la rue pourront regagner leurs logements dès que le périmètre de sécurité sera levé", a indiqué la bourgmestre par communiqué en fin d'après-midi.




 

Vos commentaires