En ce moment
 
 

La petite école de Gottignies devait rouvrir ses portes, mais le coronavirus a tout chamboulé: il manque 8 élèves pour la sauver

La petite école de Gottignies devait rouvrir ses portes, mais le coronavirus a tout chamboulé: il manque 8 élèves pour la sauver
 
CORONAVIRUS
 

La petite école de Gottignies espère pouvoir rouvrir ses portes en septembre. Mais il manque toujours huit élèves pour concrétiser ce beau projet, ébranlé par l'épidémie de coronavirus.

Cela aurait dû être une belle histoire, mais le coronavirus est passé par là. La petite école de Gottignies, dans le Hainaut, devait ouvrir ses portes en septembre, après deux ans de fermeture. Une équipe de motivés a décidé de relancer l'accueil des enfants.

"Cela va être une seule classe pour toutes les maternelles. Cela va permettre aux grands d’apprendre aux petits et donc d’ancrer leur apprentissage, et aux petits d’être tirés vers le haut par les grands", explique Grégory Lucas, conseiller communal au Roeulx.

Un ancien instituteur est à la base de ce projet mutlipédagogique avec le jeu et la nature. L'appel aux inscriptions devait démarrer en mars, mais la crise sanitaire a tout chamboulé. "On avait prévu de faire une conférence de presse le 18 mars, donc juste après le début du confinement. C’est donc complètement tombé à l’eau", regrette Grégory Lucas.

Il manque huit élèves 

Aujourd'hui, six élèves sont inscrits. Il en manque huit pour assurer la viabilité de l'établissement. L'équipe lance donc un grand appel à toutes les familles de la région. Mais le temps presse, il ne reste plus que quelques jours pour trouver ces précieux petits élèves.

"Vraiment au plus tard au 30 juillet on doit être fixé parce qu’il y a quelques travaux de rafraîchissement à faire", explique le conseiller communal. 

L'enjeu est important pour Gottignies, comme l'explique Renée, qui est née au village il y a quelques décennies. "C’est une bonne chose, au moins pour faire revivre un peu le village parce que c’est assez mort pour le moment. Avant on avait des commerces, maintenant on n’a plus rien", regrette cette habitante du village où habite près de 900 personnes.

Avec le retour de l'école, c'est toute la vie de Gottignies qui pourrait renaître.

 




 

Vos commentaires