En ce moment
 
 

Explosion dans une résidence-service pour seniors de Gouy-lez-Piéton: un résident décédé, il a fumé à côté d'un générateur d'oxygène

 
 

Un homme est mort dans une résidence-service pour senior cette nuit à Gouy-lez-Piétons. Avoir fumé près d'un oxygénateur serait à l'origine de l'explosion mortelle. Une voisine a rapidement donné l'alerte, ce qui a permis une intervention rapide des pompiers.

Peu après 23 heures 20, une explosion s’est produite dans une résidence-service de Gouy-lez-Piéton, La Peupleraie. Arrivés sur place, les pompiers ont dû faire face à un incendie qui a été très vite maîtrisé car il a pris dans une salle de bain. Selon Michel Méan, porte-parole de la zone de secours Hainaut-Est, le résident a probablement fumé en présence d’un générateur d’oxygène. Dans ce lieu clos qu'est la salle de bain, la concentration d'oxygène a atteint un niveau suffisant pour provoquer l'explosion. Une autre personne a été légèrement intoxiquée et transportée à l’hôpital Marie-Curie. Dix autres résidents ont été évacués dans la cour. Ils ont réintégré un réfectoire dans la nuit. Quatre personnes vont être relogées.

Des résidences-services sont destinées aux personnes âgées de plus de 60 ans légèrement dépendantes. Dans une résidence-services, elles peuvent mener une vie indépendante.

"Très choqué d’apprendre le décès d’un de mes patient, malgré les nombreuses recommandations sur l’interdiction absolue de fumer en présence de ce genre d’appareil, la cigarette s’est retrouvée en contact de l’oxygène enrichi et l’explosion n’a pas être évitée. C’est le deuxième patient que je perds en 6mois sur Gouy Lez Piéton pour la même raison. S’il vous plaît , ne prenez pas notre recommandation à la légère! Fumer en présence de ce genre d’appareil est suicidaire pour vous mais aussi pour les autres !", nous a écrit un pharmacien de Gouy-lez-Piétons. 

gouy-1


 
 
 
 

(c) Fabian Vanhove

Eva la voisine raconte

C'est Eva, voisine du résident décédé qui a donné l'alerte. Elle a témoigné cette nuit au micro de notre journaliste Samuel Leratte: "J'ai entendu un boum. Le monsieur criait 'Eva, Eva'. Je suis juste à côté. J'ai ouvert la porte. J'ai regardé dans le couloir et vu de la fumée. J'ai refermé et j'ai appelé la responsable du home. Elle est arrivée et a appelé les pompiers. Après, on nous a embarqués en bas. Je vais dormir chez mon amie, madame Maïté. L'alarme a bien fonctionné. Elle a sonné, les portes se sont toutes fermées. Puis, tout s'est éteint", a-t-elle raconté.




 

Vos commentaires