En ce moment
 
 

Durobor: la CSC évoque les deux possibilités de reprises selon elle

Durobor: la CSC évoque les deux possibilités de reprises selon elle
© Belga
 
 

Les discussions se poursuivent avec les deux candidats à la reprise de la gobeleterie Durobor, à Soignies. La Sogepa, le fonds d'investissement qui intervient financièrement et accompagne les initiatives de redéploiement, a donné son feu vert au maintien en activité du four jusqu'à lundi au moins. Un signe positif, selon les syndicats.

Le maintien "voudrait dire qu'une perspective de reprise de l'activité de production est discutée", salue Stefano Fragapane (FGTB).


Deux possibilités selon la CSC

Du côté de la CSC, on avance deux scénarios. "Un plan A, avec la reprise complète de l'outil et donc de la production de verres. C'est la piste privilégiée. Mais il faut aller vite car maintenir le four en activité coûte très cher au niveau du gaz. Le plan B est celui du candidat Frédéric Willems, des sociétés Decaglass et Tradyglass, actives dans le domaine de la décoration, et de la commercialisation de verres et de bouteilles. Quelque 70 travailleurs seraient concernés. Pour l'option A, par contre, nous n'avons ni chiffres ni nom de repreneur. Si l'intention est de reprendre l'activité de production, nous verrions mal l'outil fonctionner avec beaucoup moins que les 140 travailleurs actuels", commente Rico Zara du syndicat chrétien.

L'ambiance est morose dans les rangs des travailleurs, rapportent les organisations. "C'est le ras-le-bol et la démotivation. Certains travailleurs ont déjà vécu plusieurs faillites. La confiance est donc ébranlée".




 

Vos commentaires