En ce moment
 
 

Coronavirus: une école de Mouscron reste ouverte malgré une institutrice testée positive au covid-19

 
CORONAVIRUS
 

A Mouscron, une institutrice a été écartée d'une école communale parce qu'elle a été testée positive cette semaine. Mais dans ce cas-ci, la commune a décidé de laisser l'école ouverte. Les enfants de la classe de l'institutrice n'ont pas été placés en quarantaine. Pourquoi cette décision a-t-elle été prise?

Vendredi dernier, l'institutrice de 6ème primaire apprend que son père a été testé positif au Covid-19. Elle est directement écartée et développe à son tour les symptômes le week-end. Elle passe alors un test mercredi soir et le résultat tombe: c' est positif. Sur l'avis de plusieurs médecins et des experts, la commune a décidé de ne mettre personne en quarantaine. Cette décision est plutôt bien prise au sein de l'établissement.

"On se dit que le virus est toujours là. On n'a pas de crainte parce qu'elle a pris ses précautions. Nous, on prend nos précautions également. Avons-nous des craintes de venir à l'école certainement pas", explique Madame Catherine Vandenbos.

"Je n'ai ai pas peur parce que j'ai personnellement déjà fait le test alors je sais que je ne l' ai pas", explique une élève.

"Mes parents m'avaient prévenu que si c'était la prof de ma classe, je n'aurai plus été à l'école. Mais ce n'était pas le cas", raconte un garçon.

L' enseignante a été écartée avant de développer les symptômes. Elle a toujours appliqué les gestes barrières et au sein de l'école les bulles ont été respectées. Le risque de contagion a donc été évalué comme faible.

David Vaccari, échevin de l'instruction publique: "On n'a d'ailleurs recoupé les informations avec ses collègues etc et on a pu vérifier qu'on a une implantation qui est assez facile à gérer donc les bulles ne se mélangent pas, et on n' avait pas d' enfants non qui allait en accueil extra-scolaires donc pas de garderie. Donc évidemment ça nous a simplifié ici cette prise de décision et de position."

Malgré tout ,de nombreux parents, en apprenant cette nouvelle, ont préféré ne pas remettre leurs enfants à l'école.

Manu Vandewyngaerde, directeur de l'école explique que la petite taille de l'école a également facilité les choses. "C'est une petite implantation dans une petite école de 55 élèves. 33 élèves avaient repris début juin et puis aujourd'hui, ils sont encore 15."

L' année scolaire peut donc se poursuivre comme prévu jusqu' au 30 juin mais l' administration communale reste prudente si un élève ou un autre professeur est testé positif l' établissement devra fermer.

 




 

Vos commentaires