En ce moment
 
 

Angèle a survécu au coronavirus: "Je l'ai échappé belle, et je suis toujours là"

 
CORONAVIRUS
 

Angèle est centenaire et a été touchée par le covid-19 au mois d'avril. Elle a survécu et veut adresser un témoignage positif et optimiste.

Même si Angèle ne peut plus marcher, elle est en bonne santé. Au début de la crise sanitaire, cette centenaire a contracté le coronavirus chez elle. Elle avait de la fièvre et des problèmes respiratoires, mais sur le moment, elle n’a pas compris qu’il s’agissait du covid-19. "Je ne le savais même pas, je l’ai seulement su quand j’étais, paraît-il, hors de danger. Il ne faut pas demander, je n’ai même pas senti que j’avais cette sale maladie. Je n’ai rien senti du tout, et on m’apprend que je suis hors de danger, parce qu’il y avait eu beaucoup de morts. Je l’ai échappé belle, et je suis toujours là", raconte-t-elle à notre équipe.

"On a été touchés très tôt"

La résidence où Angèle séjourne, à Houdeng-Goegnies, dans le Hainaut, a été fortement touchée par le covid-19. Sur 81 pensionnaires, 25 sont décédés du coronavirus. Aujourd'hui, les équipes sont plus soudées et solidaires que jamais. "On a été touchés très tôt, au mois de mars, au début de l’épidémie. On a perdu beaucoup de résidents. Le personnel soignant a aussi été touché. On a vaincu, aujourd'hui tout le monde va bien, mais on a passé des moments très difficiles", explique la directrice faisant fonction et infirmière en chef de la résidence des Aubépines. "Ici, je suis très bien, bien entourée, et ça fait plaisir d’avoir des gens comme ça autour de moi", commente la centenaire.

Ce matin, Angèle a passé du temps avec Andrée, une autre centenaire de la résidence, avec qui elle passe de bons moments. Désormais, la crainte est de voir revenir le virus dans les murs de l’établissement. Toutes les précautions sanitaires sont donc prises pour Angèle, Andrée et les autres résidents. 

 




 

Vos commentaires