En ce moment
 
 

Albert Depret, bourgmestre de Momignies durant 31 ans, est décédé: "C'est un grand homme qui s'en va"

Albert Depret, bourgmestre de Momignies durant 31 ans, est décédé:
 
 

Albert Depret, ancien bourgmestre de Momignies, est décédé cet après-midi à l'âge de 78 ans. Il était hospitalisé depuis deux semaines. Il avait quitté son siège mayoral au mois d'avril pour raisons de santé. "C'est un grand homme qui s'en va, nous assure son successeur au siège mayoral, Eddy Bayard. C'est un homme du cru, de terrain, simple. Albert était à l'écoute, il mettait l'intérêt de sa commune et des citoyens au premier plan. Il faisait preuve d'une très grande disponibilité, peu importe l'appartenance politique des citoyens. C'était une grande valeur pour lui: être le bourgmestre de toutes et tous".

"Un monument de la Botte du Hainaut nous quitte", a commenté le président du MR Georges-Louis Bouchez sur le réseau Twitter. M. Depret aura dédié sa vie à la politique locale belge. Il a été le bourgmestre de la commune frontalière de 1989 jusqu'il y a peu. Ce libéral avait été élu pour la première fois il y a plus de 50 ans et a aussi siégé durant 31 ans au conseil provincial, qu'il aura présidé plusieurs années. Son décès constitue "une grande perte pour la famille libérale et l'ensemble des municipalistes", a ajouté M. Bouchez.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Il avait choisi de rester conseiller communal pour continuer à être proche de ses concitoyens. "Ma commune c’était quelque part pour moi mon coeur!" , avait-il confié à nos confrères de Télé Sambre. "Il était fort apprécié dans la région, poursuit son successeur. Sa vie politique aura duré 50 ans. C'est lui qui m'a mis le pied à l'étrier en politique. Il m'a énormément appris".

Albert Depret aura marqué la commune, mais aussi la région. Il était connu de tous. "Il n'a pas eu la vie facile et a résisté à toute épreuve, relate Eddy Bayard. Je pense à la perte de son fils et de son épouse. J'espère qu'il est parti en paix. Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille". 

Un livre de condoléances sera sans doute disponible pour les habitants de la commune prochainement.




 

Vos commentaires