En ce moment
 
 

Les contaminations à Anvers passent de 142 à 226 en une semaine: la gouverneure veut savoir pourquoi (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

L'augmentation des nouveaux cas de coronavirus en Belgique est observée dans la plupart des provinces, en particulier celles où se trouvent de grandes villes. Comme à Anvers, par exemple, où la progression est la plus importante de Belgique. La gouverneure de la province tente d'identifier les causes de cette augmentation fulgurante.

La province enregistre la plus forte progression de cas de coronavirus dans le pays ces sept derniers jours : 145 nouvelles personnes infectées dans la commune d’Anvers contre 100 par exemple à Bruxelles. Les Anversois estiment qu’il y a un relâchement dans le respect des mesures de sécurité. "Le soir, tout le monde se rassemble, les enfants jouent, les jeunes adultes dansent, ils s'amusent, ne pensent à rien et ne portent pas le masque", dit une passante. "Je viens de Bruxelles et mes parents m'ont dit que je devais faire plus attention en venant ici", dit une jeune fille interrogée.

 
La gouverneure veut trouver les raisons exactes de cette augmentation de cas 

Pour les virologues, c’est aussi la proximité avec les Pays-Bas qui pourrait expliquer ce nombre de cas plus élevés. Des chiffres qui inquiètent en tout cas la gouverneure de la province. Les autorités veulent savoir le plus rapidement possible qui sont ces malades et quels ont été leurs déplacements pour tenter de canaliser la progression du virus. "Oui, je suis inquiète parce qu'il faut éviter une nouvelle vague, admet Cathy Berx, gouverneure de la province d'Anvers. C'est une province très dense, très peuplée et avec beaucoup de communautés diverses. Donc je peux m'imaginer qu'il y a eu beaucoup de contacts et d'interactions de gens qui sont partis et rentrent chez eux".

 
Anvers met en place un système de traçage

Certains médecins voient en effet le nombre de patients atteints du Covid 19 augmenter dans leur cabinet. "Ces dernières semaines, je vois effectivement une augmentation du nombre de tests que nous faisons ici, décrit Dirk Scheveneels, médecin généraliste. Il y a clairement une hausse du nombre de cas".

L’enquête des inspecteurs de l’hygiène n’est pas assez rapide, estiment les autorités. Un système de traçage avec des bénévoles et des médecins généralistes vient donc d’être mis en place dans la province d’Anvers.

 




 

Vos commentaires