En ce moment
 
 

Coronavirus: un élève de 17 ans testé positif en Flandre

Coronavirus: un élève de 17 ans testé positif en Flandre
© Capture Google Maps
 
CORONAVIRUS
 

Depuis lundi, deux écoles flamandes ont potentiellement été en contact avec le coronavirus. L'Athénée de Tirlemont a reçu un élève de 17 ans testé positif au virus Covid-19, tandis que l'autre établissement a noté la présence d'un élève en contact étroit avec un membre de sa famille ayant été testé positif. Selon l'Agence flamande Zorg en Gezondheid, la fermeture des écoles n'est pas nécessaire mais un contrôle des élèves que les deux personnes ont fréquenté de près s'impose.

L'élève dont un proche est infecté a réalisé un test de dépistage mais les résultats de cet examen ne sont pas encore connus. Entre-temps, l'agence flamande s'est rendue dans les deux écoles afin de vérifier quels camarades les élèves ont fréquenté. Certains ont été renvoyés chez eux par mesure de précaution. "Ces derniers jours, ce sont souvent des familles avec des enfants que nous avons testées. Ces derniers vont à l'école, se plaignent de symptômes qui ne sont finalement pas liés au coronavirus", selon Joris Moonens, porte-parole de Zorg en Gezondheid.

Toutefois, "en cas de résultat positif chez un élève, nous contactons directement l'école afin de lui transmettre des instructions. De plus, nous effectuons immédiatement une enquête de contact pour identifier les personnes que ces patients ont fréquenté. Le plus souvent, il s'agit de contacts légers, auquel cas une attention personnelle aux symptômes suffit. L'isolement de la personne n'est alors pas nécessaire. Mais parfois, en cas de contact étroit, nous renvoyons les élèves chez eux. Dans tous les cas, nous prévenons toutes les personnes qui ont fréquenté les patients", rassure M. Moonens. "Des mesures draconiennes telles que l'annulation des cours ne sont pas nécessaires. Nous comprenons que cette situation suscite l'angoisse mais nous invitons tout le monde à rester calme et rationnel. Pour les enfants, les risques sont minimes et il est plus important qu'ils puissent aller à l'école normalement", souligne Zorg en Gezondheid. 

 




 

Vos commentaires