En ce moment
 
 

Choquée, l'épouse du bourgmestre de Bruges témoigne: "La voiture est pleine de sang"

Choquée, l'épouse du bourgmestre de Bruges témoigne:
© RTL INFO
 
 

Le bourgmestre de Bruges a été opéré avec succès hier. Dirk De Fauw, bourgmestre et avocat, a été poignardé par un homme. Le suspect est l'un de ses clients. Le parquet souligne que l'élu a eu beaucoup de chance. Son épouse An Staelens est sous le choc.

"Heureusement, les plaies ont été soignées et ça va bien", confie An Staelens, épouse de Dirk De Fauw. Le bourgmestre de Bruges a été attaqué au couteau samedi. "Aucun organe vital n'a été touché. Il peut à nouveau parler, même s'il est très fatigué. Mais il a beaucoup de chance. Si la blessure avait été un peu plus profonde, cela aurait pu être fatal. Les organes touchés auraient pu provoquer une paralysie."

Samedi, un homme armé d'un couteau à pomme de terre a attaqué le bourgmestre au cou. M. De fauw a d'abord cru que les blessures n'étaient pas trop graves mais son chauffeur l'a tout de même emmené aux urgences. Il est apparu que son état était bien plus sérieux qu'il n'y paraissait: l'incision mesurait 14 cm et a nécessité 24 points de suture. "Il m'a dit qu'il avait tenté de fermer sa blessure avec sa cravate. La voiture est pleine de sang, comme ses vêtements. Je ne les ai pas encore vus, à part ses lunettes."

L'attaque a eu lieu au bureau d'avocat de M. De fauw. Son mobile demeure incertain. L'agresseur est l'un des clients de M. De Fauw dont celui-ci administre le patrimoine car l'homme n'a pas la capacité de le faire. L'attaque n'a pas de lien avec le mandat politique de l'intéressé (l'habitant n'habite d'ailleurs pas Bruges) mais semble plutôt liée à la gestion de son patrimoine. "Il reconnait avoir eu beaucoup de chance. Il ne comprend absolument pas pourquoi cette personne a commis un tel acte. Il pensait qu'il voulait lui donner la main, il n'a rien dit et soudain, il a sorti un couteau à pomme de terre et il l'a coupé à la gorge. Il ne sait vraiment pas comment cela a pu se produire."

Le suspect a été interpellé samedi et comparaîtra dimanche après-midi devant un juge d'instruction.




 

Vos commentaires