En ce moment
 
 

La police diffuse les images des attaques à la grenade d'Anvers: "Tous les détails sont très importants" pour le parquet

La police diffuse les images des attaques à la grenade d'Anvers:
 
 

Cela fait quelques mois que la ville flamande est secouée par des affaires d'attaques à la grenades et de fusillades, encore inexpliquées. La Justice essaie de comprendre si tous les faits sont liés entre eux et de trouver les auteurs.

Il est 4h30, samedi, à Deurne, quand une grenade explose. Les dégâts sont limités. Il n'y a aucun blessé. Le parquet lance un appel et recherche tout indice. C'est la première explosion de l'année mais elle en rappelle d'autres. En quelques semaines, c'est la neuvième attaque du genre à Anvers. 

"La police et la justice mettent tout en place pour résoudre ce dossier. Ces faits ont forcément un impact sur notre sentiment de sécurité et sur le vivre ensemble. On veut mettre la pression. Tous les petits détails sont très importants pour nous", explique Lieselotte Claessens, porte-parole du parquet d'Anvers.

La justice diffuse pour la première fois ces images. Elles datent du 19 décembre. On voit un homme à pied s' avancer vers une façade. Il s'arrête et tire à plusieurs reprises. Un cycliste arrive sur les lieux par hasard. Il s'arrête, tétanisé. Les faits se déroulent juste devant le domicile de Bart De Wever.

Cette nuit-là, les auteurs se déplacent en Clio. La voiture passe dans cette rue quelques minutes plus tard, puis revient. Un individu sort sur le coin et tire à sept reprises en direction d'une habitation. Une troisième et dernière fusillade a lieu cinq minutes après.

Pour les enquêteurs, ces trois faits sont liés, les auteurs identiques. Toutes des attaques, selon les autorités, probablement liées au trafic de drogue.




 

Vos commentaires