En ce moment
 
 

Une jeune fille de 17 ans arrêtée suite à la manifestation contre le racisme à Bruxelles

Une jeune fille de 17 ans arrêtée suite à la manifestation contre le racisme à Bruxelles
 
 

Une jeune fille de 17 ans a été privée de liberté lundi matin pour un vol avec effraction dans le food corner de la chaussée d'Ixelles en marge de la manifestation Black Lives Matter (BLM) du dimanche 7 juin, a indiqué lundi après-midi le parquet de Bruxelles. Il précise que plusieurs autres identifications sont en cours.

L'intéressée a reconnu les faits qui lui sont reprochés lors de son audition. Elle a été mise à disposition du procureur du roi. Celui-ci va saisir le juge de la jeunesse avec une demande de placement.La police a pu arrêter 239 personnes administrativement lors de la manifestation. L'une d'entre elles a rapidement après la manifestation fait l'objet d'une arrestation judiciaire et a reçu une citation directe du parquet de Bruxelles. Cette personne devra comparaître le 7 août prochain devant le tribunal correctionnel pour vol avec effraction.

Des images toujours étudiées

Le parquet de Bruxelles indique ce lundi que l'enquête au sujet des événements qui ont suivi la manifestation est toujours activement en cours. La manifestation place Poelaert avait rassemblé quelque 10.000 personnes et s'était déroulée dans la calme.

Ce n'est que par après que des émeutes ont éclaté à plusieurs endroits et que des magasins ont été pillés.Des tactiques de type 'Black Bloc', des actions directes, collectives et violentes, ont été remarquées lors des échauffourées pour pénétrer sur la place Royale. Des images circulant sur les réseaux sociaux montrent ainsi un groupe de jeunes vêtus de noir qui essaie de soulever des pavés avec un pied de biche ou encore des personnes ouvrant des parapluies noirs après avoir jeté un feu de signalisation sur la police. La possibilité que les émeutes à Matonge et sur le boulevard de Waterloo aient aussi commencé avec de telles tactiques est examinée par les enquêteurs, avait indiqué vendredi la police de Buxelles-Ixelles.




 

Vos commentaires