En ce moment
 
 

Le bourgmestre d'Ixelles: "J'ÉTAIS LÀ, ces petits casseurs ne pourront pas dire que les forces de l'ordre les ont provoqués"

 
 

Deux jours après les dégradations commises par quelques dizaines de délinquants, dimanche en fin de journée, sur les territoires des communes d'Ixelles et de Bruxelles, le bourgmestre de la première, Christos Doulkeridis, était invité ce mardi matin sur Bel RTL pour répondre aux questions de Fabrice Grosfilley. Il a précisé que 18 commerces avaient subi des dégradations dans sa commune. "Des constats et PV ont été dressés le plus vite possible pour que chaque commerce puisse ouvrir un dossier auprès de leur assurance", a-t-il dit.

Christos Doulkeridis était présent dimanche lorsque les incidents ont éclaté. "Je l'ai vu, j'étais là, ces petits casseurs ne pourront pas dire que ce sont les forces de l'ordre qui les ont provoqués", a-t-il prévenu, évoquant "ce petit jeu auquel ils sont habitués".

Le maïeur a tenté de les empêcher de nuire. Mais en vain. "J'ai voulu dialoguer avec eux, je leur ai proposé de se calmer et de se disperser sans qu'il n'y ait de difficulté. Certains ont directement bouté le feu et essayé de semer la haine, à exciter tout le monde, à casser des vitres, à voler", a-t-il décrit, qualifiant ces délinquants d'"opportunistes qui en profitent pour faire leurs petites affaires".

"Il faudra faire un travail pour identifier un maximum le type de personnes qui était présent parce qu'il y avait une diversité de public. On a vu dans cette manifestation des gens qui venaient de France, d'autres régions. Je pense que parmi les casseurs, il y avait des personnes auxquelles notre police n'était pas habituée", a encore déclaré Christos Doulkeridis.




 

Vos commentaires