En ce moment
 
 

La Foire du Midi définitivement annulée

 
 

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, a décidé lundi d'annuler complètement la prochaine édition (déjà raccourcie) de la Foire du Midi, qui devait se tenir du 1er au 30 août. "Il n'est plus possible de tenir cet évènement vu les nouvelles mesures définies par le Conseil national de sécurité", qui s'est réuni plus tôt dans la journée, a annoncé le maïeur lundi après-midi sur Twitter.

Ce dernier explique cette "difficile décision" par "l'évolution de l'épidémie depuis jeudi dernier". Le nombre moyen d'infections au coronavirus est passé à 278,9 par jour entre le 17 et le 23 juillet, soit une augmentation de 71% par rapport à la semaine précédente, selon les données publiées lundi par l'institut de santé publique Sciensano. Les autorités communales rencontreront mardi les représentants des forains "pour leur expliquer notre décision et analyser avec eux la situation", a ajouté dans son tweet M. Close. Jeudi, l'échevin des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles, Fabian Maingain (DéFI), avait estimé que la nouvelle réunion du Conseil national de sécurité (CNS) aurait "a priori" peu d'impact sur l'organisation de la Foire du Midi, rappelant que les foires avaient été placées dans la même catégorie que les marchés, sans limitation à 400 personnes. De 400, les événements en extérieur sont toutefois passés lundi à 200 participants. La Foire du Midi devait initialement débuter le 18 juillet.

Les forains "en colère"

Les autorités communales rencontreront mardi les représentants des forains "pour leur expliquer notre décision et analyser avec eux la situation", a ajouté dans son tweet M. Close.Patrick De Corte, le président de l'Union des forains bruxellois, a d'ores et déjà réagi. "Nous sommes en colère. Nous ne comprenons pas pourquoi nous sommes considérés comme un événement, nous sommes dans la même catégorie que les vendeurs du marché et l'industrie de la restauration."

C'est un coup dur financier pour les acteurs de la Foire du Midi, qui devait débuter normalement samedi. Ils avaient déjà commencé la mise en place des attractions et des échoppes, et étaient prêts à démarrer la foire dans le respect des strictes conditions d'hygiène imposées. La déception est grande. "Il y a des forains qui n'ont plus de revenus depuis mars", a encore déploré Patrick De Corte.




 

Vos commentaires