En ce moment
 
 

Des activistes d'Extinction Rebellion se figent dans le calme à la Bourse et Rue Neuve (vidéo)

 
 

Plusieurs dizaines de membres du mouvement Extinction Rebellion, munis de masques buccaux et à distance les uns des autres, se sont figés pendant cinq minutes, samedi, sur la place de la Bourse dans le centre de Bruxelles. Les activistes tenaient également des pancartes où était inscrit en rouge ce qu'ils souhaitent voir disparaître et en vert ce qu'ils désirent conserver et protéger. La police, présente en nombre dans les rues avoisinantes, n'est pas intervenue.

"Nous sommes à un tournant de l'histoire", a déclaré Pauline, porte-parole du mouvement. "Nous sortons d'une crise sanitaire majeure et c'est le moment idéal pour nous arrêter et nous demander ce que nous voulons faire de notre monde. Nous devons faire une pause et réfléchir à nos besoins réels pour l'avenir. Voulons-nous revenir à un système basé sur les énergies fossiles, l'agriculture industrielle, l'exploitation humaine et le racisme structurel ? Ou voulons-nous œuvrer pour une société résiliente qui reconnaisse l'urgence des différentes crises qui nous attendent ?" "Pour le moment, les différents gouvernements de notre pays prennent des décisions importantes, qui déterminent l'avenir de notre société et de notre monde", a poursuivi la porte-parole.

"Avec notre action, nous voulons reconquérir l'espace public afin que les citoyens puissent faire à nouveau entendre leur voix ainsi que leurs revendications pour un avenir résilient auprès de ceux qui sont au pouvoir." Une deuxième action de protestation s'est déroulée vers 16h00 rue Neuve, où les activistes ont distribué des flyers aux passants. La manifestation était encadrée, comme à la Bourse, par de nombreux policiers tant en civil qu'en uniforme. Ceux-ci n'ont procédé à aucune arrestation.

Seules quelques pancartes et banderoles ont été confisquées. Les activistes boucleront leur action à 17h00 à la Tour des Finances, qu'ils rebaptiseront en "Resilience Tower" et dont ils ont retiré les lettres métalliques composant le mot "Finance", plus tôt dans la semaine. "Nous voulons que nos gouvernements se concentrent sur la construction d'une société résiliente mieux préparée aux crises à venir", a-t-on encore pu entendre.




 

Vos commentaires