En ce moment
 
 

Un faux infirmier éternue et lèche sa carte bancaire dans un magasin à Limal: une peine de 4 mois de prison et un amende requises

Un faux infirmier éternue et lèche sa carte bancaire dans un magasin à Limal: une peine de 4 mois de prison et un amende requises
Photo Belga
 
 

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a examiné vendredi, dans le cadre d'une procédure accélérée, un dossier qui avait fait du bruit le 1er avril dernier. En plein confinement, un homme déguisé en infirmier avait fait irruption dans un magasin de Limal (Wavre). Ne respectant pas les règles de distanciation sociale vis-à-vis du personnel ou des autres clients, il prenait des produits avant de les reposer dans les rayons, éternuait allègrement et avait léché sa carte bancaire avant de payer à la caisse. Une peine de quatre mois de prison avec sursis ainsi qu'une amende ont été requises.

Le prévenu ne s'est pas présenté à l'audience mais il était représenté par un avocat. Décrit comme un personnage fantasque bien connu du personnel du magasin, il a débarqué le 1er avril dans cet AD Delhaize en blouse d'infirmier, avec un stéthoscope autour du cou. Prenant des produits dans les rayons pour les cacher les uns derrière les autres, il ne respectait pas les distances de sécurité et éternuait de manière ostensible, ce qui a effrayé les clients présents. Au moment de payer ses achats, il a également léché sa carte bancaire avant de l'utiliser.

"De toute façon, je vais recommencer demain"

La police a été avertie et le Wavrien a été intercepté. Dans son audition, il a expliqué qu'il entendait faire ce qu'il voulait et qu'il en avait marre des amendes. "De toute façon, je vais recommencer demain", avait-il affirmé à la fin de son interrogatoire. ll était poursuivi en correctionnelle pour diffusion de substance (soit sa salive) qui, ne présentant aucun danger, peut inspirer de vives craintes.

Le ministère public a requis quatre mois de prison sans s'opposer à un éventuel sursis probatoire, ainsi qu'une amende de 480 euros. L'avocat de la défense a précisé que son client contestait avoir craché ou éternué.

Le jugement sera rendu le 26 juin.




 

Vos commentaires