En ce moment
 
 

Menaces de mort, violences verbales, lettres d'intimidation: le témoignage de ce bourgmestre fait peur (vidéo)

 
 

Menaces de mort, violences verbales, lettres d'intimidation: nos bourgmestres se sentent menacés! Plusieurs témoignages en ce sens nous sont parvenus. C'est le cas d'Hughes Ghenne, maïeur d'Orp-Jauche (Brabant wallon), que nous avons rencontré.

C'est devenu un réflexe: plusieurs fois par jour, le bourgmestre d'Orp-Jauche fait le tour de sa voiture. "La voiture de mon épouse a été lacérée à coups de couteau et moi j'ai eu des clous dans les pneus à de nombreuses reprises", a-t-il raconté à nos journalistes Benoit Duthoo et Alain Hougardy.

Harcèlement, tentatives d'intimidation: les exemples donnés par Hughes Ghenne sont nombreux. Un habitant mécontent après l'évacuation d'un chancre, un autre en colère après le refus d'un permis de bâtir. "Un lotisseur qui estime qu'on attaque injustement son projet vous traite de corrompu, de harceleur et il vous fait des menaces de mort ouvertes. Ce sont des choses qui arrivent, difficilement prouvables, mais qui sont le lot de notre quotidien", a-t-il indiqué.

Le bourgmestre n'est pas la seule victime. Les policiers, le personnel communal sont régulièrement pris à partie. "Dès qu'on dit non à une personne qui décide de construire en zone inondable, ils sont attaqués. Lorsqu'on dit non par rapport à un toit d'un certain versant, ils se font attaquer. Et c'est toujours vexatoire. Et ces gens doivent vivre avec ça, ils doivent rentrer chez eux et ce n'est pas facile", a-t-il encore expliqué.

Le phénomène n'est pas propre à Orp-Jauche et n'est pas neuf. Même si Hughes Ghenne constate une multiplication des comportements mal intentionnés, favorisés et amplifiés par les réseaux sociaux.




 

Vos commentaires