En ce moment
 
 

Inquiets par le coronavirus, les Belges se ruent sur les gîtes en Wallonie, pour le plus grand plaisir des hébergeurs

 
DECONFINEMENT
 

La crise sanitaire actuelle poussent les Belges à réfléchir à leurs vacances. Les gîtes wallons sont aujourd'hui pris d'assaut, ce qui rassure les hébergeurs, qui souffraient depuis de longs mois.

Les vacances seront sans doute particulières pour tout le monde, cet été. Avec le coronavirus, de nombreux vacanciers ont opté pour un séjour en Belgique. Une véritable aubaine pour les gîtes wallons, qui n'espéraient que cela. "Les Belges ont décidé de prendre des mesures de sécurité, de ne pas partir à l'étranger et de découvrir la Wallonie. C'est un très bon signal", nous confirme Khevyn Torres, porte-parole de la Fédération des Gîtes de Wallonie, invité dans le RTL INFO 13H.

Ce dernier dresse aussi un constat intéressant: la durée des séjours s'allonge grandement cet été. "Les touristes ont tendance à rester plus longtemps", nous explique-t-il. "En général, en été, ils restent environ une semaine. Ici, on en a de deux voire trois semaines". Mais comment expliquer ce phénomène ? "Les clients ne savent pas s'ils vont pouvoir partir à l'étranger ou repartir à une autre période de l'année. Ils ont donc condensé ces périodes de vacances en une seule, cet été", estime Khevyn Torres.

Les gîtes wallons font donc face à une énorme demande. S'il reste des places, il ne faut plus tarder pour réserver, sous peine de devoir renoncer. Mais un tel intérêt ne devrait pas suffire à combler le manque, né de la période de confinement. "Malheureusement, ce qui est perdu est perdu", confirme à ce sujet Khevyn Torres. "Les trois mois de fermeture ont fait très mal à l'ensemble du secteur touristique, hébergement compris. On ne rattrapera pas cela, mais on va limiter la casse avec le remplissage pendant l'été et, espérons-le, l'arrière saison".

 




 

Vos commentaires