En ce moment
 
 

Philippe et Mathilde à New York (vidéo): le couple royal à Ground Zero avec des policiers touchés lors des attentats de Bruxelles

 
 

Le roi Philippe et la reine Mathilde, présents à New York à l'occasion de la présidence belge du Conseil de sécurité de l'ONU, se sont rendus mardi après-midi au mémorial du 11 septembre 2001. Ils y avaient convié quatre policiers belges qui étaient en première ligne lors des attentats du 22 mars à Bruxelles.

Le Roi Philippe et la reine Mathilde ont commencé leur séjour à New York par une visite sur le site de "Ground Zero" en longeant les imposants bassins situés à l'endroit exact où se trouvaient les deux tours du World Trade Center. Philippe et Mathilde s'y sont arrêtés à plusieurs reprises pour s'entretenir avec des officiers de police new-yorkais.

A proximité de "l'arbre du souvenir", qui serait selon la légende locale le seul élément ayant survécu au chaos, les souverains ont retrouvé les quatre agents belges qu'ils ont conviés à New York. Ceux-ci ont été concernés à des degrés divers par les attentats du 22 mars. "C'est spécial d'être ici", reconnaît Ben Bergen, qui a perdu une jambe dans l'explosion à Zaventem. "Nous avons eu l'occasion de rencontrer des confrères au siège principal du NYPD, où sont affichés les noms des disparus. Quand on pense à tous les policiers qui ont perdu la vie ici, c'est dur. Etre invité ici par le Roi, c'est un honneur."


 

Le couple royal a poursuivi son chemin et posé une fleur sur le nom de la seule victime belge du 11 septembre 2001, l'Anderlechtois Patrice Braut, décédé à l'âge de 31 ans.

David Bulon est inspecteur de police des chemins de fer à Bruxelles. C’est la première fois qu’il se rend au mémorial du 11 septembre. Il n’a que 27 ans. Il était bien jeune au moment où les tours jumelles se sont écroulées pour laisser place désormais à des bassins profonds alimentés par des chutes d’eaux et entourés d’arbres. Le jeune policier ému exprime sa solidarité. "Beaucoup d’émotion, une pensée pour toutes les victimes et à tous nos collègues de New-York qui sont intervenus ici et les services de secours", nous lâche-t-il. 


 
 
 
 

Le jeune policier, originaire de Namur, a été invité par le Roi et la Reine. Le couple royal a voulu mettre en lumière ceux qui étaient en première ligne lors des attentats de Bruxelles. David Bulon était à Zaventem. Il a contribué à sauver les premiers blessés. Un épisode de sa jeune vie de policier qu’il n’aime pas évoquer mais qu’il ne pourra jamais oublier. "On y pense à chaque fois lors d’une intervention avec un colis suspect mais voilà c’est pas quelque chose qui me préoccupe tous les jours", nous confie-t-il.  

C’est aussi la première visite officielle de Philippe et Mathilde sur ce lieu hautement symbolique. Saad Amrini dirigeait l’équipe d’intervention à Malbeek, la station de métro bruxelloise frappée quelques minutes après l’aéroport. Pour ce commissaire devenu expert dans la lutte contre le terrorisme, la Belgique a tiré les leçons du passé mais le risque est toujours là.


"Je pense qu’en Belgique nous avons développé un savoir-faire certain qui a été partagé ces dernières années avec différents pays et nous pouvons en être fiers. Mais le travail n’est pas terminé. Il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. Il faut continuer à consolider ce qui a été fait et parfaire notre appareil sécuritaire", nous explique-t-il. 

 
 

A l’heure où la Belgique préside l’organe des Nations Unies chargé du maintien de la paix dans le monde, le Roi et la Reine n’ont pas oublié de rendre hommage à la seule victime belge des attentats de New York dont le nom est gravé sur le parapet en bronze au côté des 3.000 autres victimes.




 

Vos commentaires