En ce moment
 
 

Coronavirus - BILAN MONDIAL: plus de 10.000 décès en Espagne, retour du confinement en Chine

Coronavirus - BILAN MONDIAL: plus de 10.000 décès en Espagne, retour du confinement en Chine
©RTL INFO
 
CORONAVIRUS
 

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde. Au moins 944.032 cas d'infection, parmi lesquels 47.993 décès, ont été détectés dans 187 pays et territoires, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 11H00 GMT (13H00 en Belgique).

L'Italie compte officiellement 13.155 morts, l'Espagne 10.003, les Etats-Unis 5.137 et la France 4.032. Le cap des 1.000 morts a été franchi en Belgique. Plus de 500.000 contaminations ont été recensées en Europe, soit plus de la moitié des cas mondiaux.

> CORONAVIRUS en Belgique : les dernières infos

EUROPE

L'Espagne a franchi jeudi la barre des 10.000 morts dus à la pandémie de coronavirus après avoir enregistré 950 décès en 24 heures, un nouveau record dans le pays, ont annoncé les autorités. Et le pays redoute de voir submergées les unités de soins intensifs qui travaillent déjà à la limite de leurs capacités. "Il n'y a pas suffisamment d'équipements de protection" et "le nombre de lits reste insuffisant", déplorait Guillén del Barrio, infirmier à Madrid, tout en notant un ralentissement des arrivées aux urgences de son hôpital.

La pandémie du coronavirus ralentit en Italie, où le gouvernement est sous pression pour lever les mesures de confinement et relancer une économie au ralenti. Le pays, qui a recensé son premier décès lié au coronavirus fin février, compte 13.155 morts pour 110.574 cas. 727 décès et 4.782 nouveaux cas y ont été annoncés mercredi. 16.847 personnes sont considérées comme guéries par les autorités italiennes.

En France, le seuil des 4.000 morts a été franchi mercredi, dont plus de 500 au cours des dernières 24 heures. Ce chiffre ne prend pas encore en compte les bilans notamment dans les maisons de retraite, qui sont en cours de compilation et que les autorités espèrent pouvoir donner à partir de jeudi, a indiqué Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. Le Premier ministre Edouard Philippe a estimé "probable que nous ne nous acheminons pas vers un déconfinement général et absolu, en une fois et pour tout le monde".

Le Royaume-Uni a enregistré en une journée 563 décès supplémentaires de patients atteints par le coronavirus, nouveau record marquant une nette accélération de la pandémie et portant le bilan à plus de 2.000 morts dans le pays. Le Covid-19 a déjà infecté le Premier ministre Boris Johnson, actuellement en quarantaine, le ministre de la Santé Matt Hancock ou encore le prince Charles, l'héritier de la couronne, sorti lundi des sept jours réglementaires de strict isolement recommandés par les autorités britanniques.

Aux Pays-Bas, où il n'y a pas de confinement obligatoire, les autorités ont étendu jusqu'au 28 avril les mesures de fermeture imposées aux écoles, aux restaurants et aux bars.

L'Allemagne prend en charge 113 patients d'autres pays européens. Parmi ces patients, 85 proviennent de France, 26 d'Italie et deux des Pays-Bas. L'armée de l'air allemande a transporté certains de ces malades. Par ailleurs, 81 autres lits d'hôpital en Allemagne sont réservés aux malades d'Italie et 13 aux patients de France. L'Allemagne a également offert des places en soins intensifs à l'Espagne. Par ailleurs, la chancelière Angela Merkel a annoncé la prolongation, au moins jusqu'au 19 avril, des mesures de restriction des contacts sociaux.

AMÉRIQUE

Les Etats-Unis, où près des trois-quarts des Américains vivent désormais confinés, risquent de devenir le nouvel épicentre de la pandémie. Sur un ton plus grave qu'à l'accoutumé, le président Donald Trump a demandé à ses concitoyens de se préparer, à l'instar de l'Europe, à des semaines "très douloureuses". Un total de 4.076 décès ont été recensés mercredi, un chiffre multiplié par deux en trois jours, selon l'Université américaine Johns Hopkins, dont les bilans font autorité. La Maison Blanche a présenté ses projections: la maladie devrait faire entre 100.000 et 240.000 morts aux Etats-Unis.

L'Amérique latine et les Caraïbes ont franchi mercredi la barre des 20.000 cas déclarés de Covid-19, selon un décompte établi par l'AFP à partir des informations fournies par les gouvernements et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Le Brésil est le pays le plus touché, avec 5.717 cas dont 201 décès. ll est suivi par l'Equateur (2.748, 93) et la République dominicaine (1.284, 57). Viennent ensuite le Mexique (1.215, 29), le Panama (1.181, 30), tandis que l'Argentine enregistre 1.054 contamination et 27 décès.

ASIE

En Chine, les autorités s'inquiètent de voir la maladie revenir sur leur sol, en particulier depuis l'étranger. Le comté (ou département) de Jia, situé à environ 800 km de Pékin dans la province du Henan, a annoncé mercredi que ses habitants ne pouvaient désormais plus sortir de chez eux sans autorisation après la découverte d'un cas de Covid-19. Quelque 600.000 personnes sont concernées.

Le Japon, qui s'efforce de juguler une hausse récente des cas de coronavirus, a annoncé mercredi que les voyageurs en provenance des Etats-Unis, de Chine et de la plupart des pays d'Europe se verraient refuser l'accès au territoire. Le Premier ministre Shinzo Abe a précisé qu'à présent 73 pays étaient à présent soumis à une telle interdiction. Tokyo a aussi demandé à tous les voyageurs, y compris les citoyens japonais, de se placer en autoconfinement et d'éviter de prendre les transports en commun pendant deux semaines.

AFRIQUE

L'Afrique du Sud est le pays africain qui compte officiellement le plus de cas du nouveau coronavirus, près de 1.400, dont cinq morts. Pour tenter de ralentir sa progression, le président Cyril Ramaphosa a ordonné à ses 57 millions de concitoyens de rester chez eux jusqu'au 16 avril. Strictement observé dans les banlieues huppées, le confinement reste, malgré le déploiement de la police et de l'armée, assez largement ignoré dans les quartiers pauvres. "On demande aux gens de se laver les mains, mais on sait très bien qu'ils n'ont même pas l'eau pour le faire", lance un habitant d'un township.

Le Togo a décrété mercredi soir, "l'état d'urgence sanitaire" et un couvre-feu pour éviter la propagation du coronavirus, qui a déjà fait deux morts dans le pays pour 36 cas recensés. Le président Faure Gnassingbé  a annoncé la création d'une unité spéciale anti-pandémie composée de 5.000 agents des forces de défense et de sécurité. Ces derniers seront déployés sur l'ensemble du pays, pour faire respecter les mesures prises par les autorités. 

 




 

Vos commentaires