En ce moment
 
 

MotoGP: Quartararo veut récidiver en Andalousie, Marquez apte à courir

 
 

Fabio Quartararo va tenter de rééditer son exploit dimanche sur le circuit de Jerez, où il a triomphé dans le premier Grand Prix de la saison de MotoGP, alors que Marc Marquez, tout juste opéré du bras droit, pourrait finalement courir.

Le jeune Français a remporté dimanche dernier la première victoire de sa carrière en MotoGP et a pris du même coup la tête du championnat du monde. La course a été marquée par la remontée, puis une chute, spectaculaires toutes les deux, du sextuple champion du monde et tenant du titre, l'Espagnol Marc Marquez, qui s'est fracturé l'humérus droit.

Opéré mardi avec réduction de la fracture et pose d'une plaque en titane, il pourrait néanmoins participer au Grand Prix d'Andalousie.

"Bon pour courir !", a annoncé sur Twitter son écurie Honda alors que les premiers essais sont prévus vendredi matin, les qualifications samedi et la course dimanche à 14h00 (12h00 GMT).

Mais le manager de Honda, Alberto Puig, a ensuite temporisé un peu. "Il essaiera samedi et en fonction de ce qu'il ressent il essaiera de courir mais nous lui avons demandé de voir samedi en premier lieu s'il est capable de tenir la distance", a-t-il précisé. "De dimanche dernier à aujourd'hui, les choses ont été très vite et franchement nous sommes surpris", a-t-il ajouté.

En raison des bouleversements liés à la pandémie de coronavirus, la saison de MotoGP n'a commencé que le 19 juillet et plusieurs courses sont organisées sur un même circuit. Celui de Jerez accueille donc dimanche celui d'Andalousie après celui d'Espagne une semaine auparavant.

"Le dernier week-end était fantastique. C'était extraordinaire d'avoir la pole position et de gagner la course, franchement on ne pouvait pas faire mieux. J'ai hâte d'être à vendredi pour essayer d'améliorer encore davantage notre vitesse et de refaire la même chose ce week-end", a affirmé Quartararo. A 21 ans, il s'affiche comme l'un des principaux rivaux de Marquez cette année.

Le Niçois a aussi admis jeudi, en conférence de presse, que sa victoire --la première d'un Français en catégorie reine depuis plus de 20 ans-- contribuait à soulager la pression s'exerçant sur lui.

- Blessures en pagailles -

Avant sa chute, Marquez était plus rapide que les Yamaha, qui ont finalement réalisé le doublé au GP d'Espagne grâce à son abandon.

Maverick Vinales, sur la Yamaha d'usine, a fini deuxième derrière Quartararo sur la machine de l'écurie satellite SRT. L'Espagnol aura à coeur de remettre les pendules à l'heure et de devancer celui qui sera son coéquipier l'an prochain en remplacement du vétéran Valentino Rossi.

Reste Ducati qui a terminé 3e dimanche dernier grâce à une course exceptionnelle d'Andrea Dovizisio. L'Italien se remet lui aussi d'une fracture à la clavicule gauche subie fin juin alors qu'il faisait du motocross.

Les motos italiennes ne sont d'habitude pas très à l'aise à Jerez mais le résultat de "Dovi" sur la machine d'usine et la 4e place de Jack Miller sur celle de l'écurie satellite Pramac démontrent leurs progrès.

Chez Suzuki, le pilote de pointe Alex Rins a lui aussi chuté lourdement en qualifications samedi dernier (fracture et luxation à l'épaule droite) mais il sera lui aussi sur la piste, tout comme Cal Crutchlow (Honda-LCR), 3e pilote à s'être blessé le weekend dernier.

En Moto2, l'Italien Luca Marini va essayer d'engranger une nouvelle victoire après sa démonstration de dimanche dernier. Mais le Japonais Tetsuta Nagashima, deuxième au GP d'Espagne et actuellement en tête du championnat du monde, n'a pas dit son dernier mot.

Contrairement à la catégorie-reine MotoGP, les Moto3 et Moto2 avaient disputé une épreuve au Qatar début mars avant que la saison soit suspendue par l'épidémie de coronavirus. Le GP d'Andalousie sera donc la 3e manche du championnat.

En Moto3, l'Espagnol Alberto Arenas est en lice pour une 3e victoire en autant de courses.

Comme le weekend dernier, les motos électriques (MotoE) seront aussi de la partie.




 

Vos commentaires