En ce moment
 
 

Déconfinement en Espagne: le gouvernement donne des précisions concernant le retour des touristes étrangers

Déconfinement en Espagne: le gouvernement donne des précisions concernant le retour des touristes étrangers
 
 

La quarantaine imposée aux touristes étrangers en Espagne sera levée le 1er juillet, a indiqué le gouvernement espagnol ce lundi, deux jours après l'annonce d'une réouverture des frontières au tourisme international en juillet.

"Le gouvernement va lever la quarantaine pour les touristes étrangers le 1er juillet", a annoncé l'exécutif du socialiste Pedro Sanchez après une réunion sur le tourisme, pilier de l'économie espagnole. M. Sanchez avait annoncé samedi que l'Espagne rouvrirait ses frontières aux touristes étrangers "à partir du mois de juillet" mais n'avait pas spécifié de date précise.

Afin d'éviter l'importation de nouveaux cas de coronavirus durant le déconfinement progressif du pays, le gouvernement espagnol impose depuis le 15 mai une quarantaine de 14 jours à toutes les personnes espagnoles ou étrangères entrant en Espagne. Il a aussi limité l'entrée sur le territoire aux Espagnols, aux personnes résidant en Espagne ou à d'autres cas bien précis.

"Le plus dur est derrière nous"

"Le plus dur est derrière nous. En juillet nous allons ouvrir graduellement aux touristes internationaux, lever les mesures de quarantaine, assurer les plus hauts standards de santé et sécurité", a écrit sur Twitter la ministre des Affaires étrangères Arancha Gonzalez. "L'Espagne vous attend!", a-t-elle ajouté, à l'adresse des touristes. Le retour des touristes est crucial pour la deuxième destination touristique mondiale, où le secteur pèse 12% du PIB.

Près de 2.000 morts de moins

Par ailleurs, le gouvernement espagnol a revu à la baisse le bilan de la pandémie dans un des pays les plus endeuillés au monde, en le ramenant à 26.834 morts, soit 1.918 de moins que la veille.

Un nouveau système de suivi "permet de nettoyer les doublons, de confirmer les données liées au coronavirus et d'éliminer (les morts) qui lui avaient été attribuées à tort", a expliqué le directeur du Centre d'alertes sanitaires du Ministre de la Santé, Fernando Simon. Dimanche, l'Espagne avait publié un bilan de 28.752 morts. "Une variation de 1.900 c'est beaucoup, nous essayons de vérifier que c'est correct, mais ce sont les chiffres dont nous disposons actuellement", a poursuivi le Dr. Simon. 




 

Vos commentaires