En ce moment
 
 

Volvo Cars s'attend à une forte relance pour les six prochains mois

Volvo Cars s'attend à une forte relance pour les six prochains mois
 
 

(Belga) Les chiffres de Volvo Cars sont dans le rouge pour les deux premiers trimestres de 2020 mais le constructeur automobile suédois s'attend à une "forte relance" pour les six prochains mois.

Au cours des deux premiers trimestres, le chiffre d'affaires de Volvo Cars a accusé une perte de 14,1%, à 11,8 milliards de couronnes suédoises (10,9 milliards d'euros) par rapport à la même période en 2019. Le constructeur a enregistré une perte nette de 1,2 milliard de couronnes suédoises (SEK), alors qu'il pouvait encore compter sur un gain de 3,4 milliards SEK les six premiers mois de 2019. Ces mauvais résultats sont dus à la crise provoquée par la pandémie de coronavirus. Les concessionnaires ont ainsi été forcés de fermer boutique temporairement. Les ventes mondiales de voitures Volvo ont chuté de plus d'un cinquième au cours du premier semestre. Le constructeur entrevoit pourtant une éclaircie. Au deuxième semestre, l'entreprise a bénéficié d'un sursaut des ventes en Chine et, en juin, aux États-Unis. "Si les marchés reprennent comme attendu, alors nous prévoyons que les volumes de vente reviendront au même niveau que celui de la deuxième moitié de l'année 2019", a déclaré le CEO Håkan Samuelsson. La production a également été malmenée par la crise du coronavirus. Les usines chinoises ont fermé début février pendant quatre à cinq semaines. En Europe, les usines de Torslanda (Suède) et Gand ont mis les chaînes de production à l'arrêt en mars. Elles ont redémarré respectivement trois et quatre semaines plus tard. Volvo a également dû fermer son site de production de Ridgeville, aux États-Unis, fin mars jusque début mai. En juin, le constructeur a cependant été contraint de fermer à nouveau l'usine en raison de problèmes d'approvisionnement. (Belga)




 

Vos commentaires