En ce moment
 
 

Les femmes percevant de faibles revenus bénéficieront bientôt d'une contraception gratuite

Les femmes percevant de faibles revenus bénéficieront bientôt d'une contraception gratuite
© Image Belga
 
 

La commission de la santé de la Chambre a approuvé à l'unanimité un projet de loi émanant du CD&V et d'Ecolo-Groen qui étend le remboursement de la contraception - comme la pilule ou le DIU (dispositif intra-utérin, anciennement appelé stérilet) - à toutes les femmes bénéficiant d'une allocation majorée.

Ce texte doit encore, avant de devenir effectivement loi, recevoir le feu vert de la plénière. La proposition de loi d'Ecolo-Groen visant à étendre à toutes les femmes les tarifs préférentiels de remboursement des contraceptifs. Actuellement, seules les femmes de moins de 25 ans y ont accès.

Pour les Verts, le coût de la contraception reste un obstacle important pour de nombreuses femmes. Selon eux, s'attaquer à ce problème est non seulement une mesure de santé publique mais aussi un facteur essentiel d'égalité entre les femmes et les hommes.

Réduire le nombre de grossesses non désirées chez les jeunes femmes

Les écologistes proposent également d'alléger les conditions d'accès à la pilule du lendemain, afin que celle-ci ne nécessite plus obligatoirement une prescription médicale pour être gratuite. Selon la députée Els Van Hoof (CD&V), cette proposition de loi vise à étendre le remboursement intégral de la contraception aux femmes qui reçoivent une allocation majorée. Ce sont des femmes à faible revenu ou à faible revenu qui, en raison de l'allocation, doivent payer moins pour les soins de santé, par exemple.

"Nous avons remarqué que ce remboursement contribue à réduire le nombre de grossesses non désirées chez les jeunes femmes, en particulier lorsqu'elles utilisent un DIU", a expliqué Mme Van Hoof. Selon elle, les chiffres montrent que même les femmes de plus de 25 ans n'ont pas toujours un accès suffisant à la contraception.




 

Vos commentaires