En ce moment
 
 

Le gel hydroalcoolique fait-il bon ménage avec la crème solaire?

Le gel hydroalcoolique fait-il bon ménage avec la crème solaire?
(c) RTLINFO
 
 

Le docteur Dominique Tennstedt, dermatologue aux Cliniques Universitaires Saint Luc était l'invité du RTLINFO Bienvenue. Il répondait aux questions de notre présentatrice Alix Battard.

Alix Battard: Si on s'est enduit les mains de gel, est-ce qu'on peut aller au soleil après?

Dominique Tennstedt: Bien sûr qu'on peut aller au soleil. En principe, c'est très bon pour la santé. Mais il faut quand même s'en méfier je vous rappelle que le soleil est un faux ami. Mais en dehors de cela, on peut aller soleil avec du gel mais pas avec n'importe quel gel.

Alix Battard: Il y a des gels qui sont meilleurs que d'autres?

Dominique Tennstedt: Il y a des gels qui sont moins bons que d'autres, effectivement.

Alix Battard: Comment fait-on la différence?

Dominique Tennstedt: C'est assez simple. Idéalement, il faut regarder s'il n'y a pas de parfum dans les gels qu'on utilise. Normalement, on doit le mettre soit sous le mot "parfum" alors c'est simple. Soit sous le mot "fragrance. C'est aussi des parfums qu'on nomme dans la composition du genre: géraniol, citronnelle. Je dirai tout ce qui est à connotation printanière comme des noms de fleurs. Il faut se méfier de ça.

Alix Battard: Mais on sent quand même, que quand on met le gel à répétition, que cela agresse la peau. C'est l'alcool qui agresse la peau ou c'est le parfum qui agresse la peau et qu'est ce qui est mauvais entre les deux au soleil?

Dominique Tennstedt: Mais d'abord le gel est indispensable à l'heure actuelle, donc le gel n'est pas mauvais en tant que tel mais ce qui est mauvais c'est l'alcool ou les dérivés alcooliques. C'est surtout l'alcool bien sûr qui va dessécher la peau parce que l'alcool va s'évaporer et c'est ce qu'il va enlever une partie de notre graisse aussi.

Alix Battard: En revanche ce n'est pas l'alcool qui pose problème au soleil?

Dominique Tennstedt: Non, et c' est pas l'alcool qui pose problème. Heureusement, d'ailleurs pour les apéritifs.

Alix Battard: Concernant les crèmes solaires, est-ce qu'on peut mélanger, est-ce ce qu'on peut rajouter sa crème solaire au-dessus du gel hydroalcoolique que l'ont vient de mettre?

Dominique Tennstedt: C'est un grand débat. En principe, on la mettrait plutôt en-dessous puisque la crème solaire doit être mise -Il ne faut pas oublier ça- idéalement vingt minutes avant d'aller au soleil. C'est une chose qui est très importante. On met la crème solaire dans sa salle de bain ou dans sa tente ou camping où vous voulez. Et puis on attend vingt minutes avant d'aller au soleil. C'est l'idéal. Quand on est intelligent, il faut bien sûr la remettre de temps en temps mais n'oublions pas qu'il faut vingt minutes pour qu'elle soit active.

Alix Battard: Et puis, si on ajoute son gel au-dessus, il ne faut pas un petit peu attendre...?

Dominique Tennstedt: Il faut un petit peu attendre avant de mettre son gel bien sûr.

Alix Battard: Alors dans les crèmes solaires, on va bientôt tous faire nos valises, si on a de la chance de partir, ou même si on est en Belgique aussi. Qu' est-ce qu'on choisit comme crème solaire? A quoi faut-il être attentif parce qu'on se pose tous la question face au rayon des crèmes solaires à la pharmacie?

Dominique Tennstedt: Si on n'a aucune idée, je pense qu'il faut d'abord demander conseil à son pharmacien. Je vous rappelle que le pharmacien, c'est vraiment celui qui s'y connaît le mieux probablement dans les crèmes solaires et le type de peau des gens. Deuxièmement, si on veut le faire soi-même, il faut toujours prendre des crèmes rôle à indices relativement élevé parce que, qui peut le plus, peut le moins. 

Alix Battard: Vous recommandez de prendre un indice 50?

Dominique Tennstedt:: Absolument à un cinquante ou cinquante plus. Il y a une autre astuce à regarder et c'est très important. La crème solaire qui a un indice 50, c'est vis-à-vis des UVB, c'est-à-dire les ultraviolets qui donnent les coups de soleil ou qui donnent éventuellement une partie des cancers à long terme. Mais n'oublions pas que le soleil contient aussi des UVA. Ils nous envoient des UVA qui sont beaucoup plus longs et qui pénètrent dans la peau beaucoup plus profondément.

Alix Battard: Il y a des crèmes qui protègent des deux?

Dominique Tennstedt: Mais comme ces UV sont beaucoup plus puissants, beaucoup plus agressifs encore, si on veut parce qu'ils vont beaucoup plus loin. Ce sont les UVA qui traversent le verre à vitre alors que les UVB ne traversent pas le verre à vitre. Donc, il faut s'en protéger. ce sont les UVA qui vieillissent la peau. Donc si on ne veut pas avoir une peau ratatinée type "vieille pomme rainette", il faut prendre des crèmes solaires qui ont aussi un indice élevé anti-UVA. Il y a un petit truc très simple: il y a un petit sigle que l'on voit très bien. Il y a un UVA marqué et en petit cercle autour. Cela veut dire que cette crème va protéger au moins un tiers du cinquante vis-à-vis des UVA. Les crèmes vendues essentiellement en pharmacies ou parapharmacies, peu importe, sont des crèmes qui ont été testées par le milieu dermatologique systématiquement et qui ont été vraiment approuvées, par des dermatologues qui les aident pour les formulations et surtout pour les tolérances.

Alix Battard: Les brumisateurs, une bonne idée?

Dominique Tennstedt: Non, leur couverture n'est que superficielle parce que en général, on n'en met pas assez. Attention, de toujours faire attention à votre type de peau.

Alix Battard: Vous me disiez hors antenne docteur que les crèmes bio malheureusement ne sont pas bonnes. Manger bio, c' est bon pour la santé, mais vous ne les recommandez pas.

Dominique Tennstedt: Non.

Alix Battard: Peut-on réutiliser les crèmes de l'an passé?

Dominique Tennstedt: Non.




 

Vos commentaires