En ce moment
 
 

Piratage inédit sur Twitter: les comptes de personnalités appellent à une arnaque aux bitcoins

Piratage inédit sur Twitter: les comptes de personnalités appellent à une arnaque aux bitcoins
 
 

Les comptes Twitter de personnalités, dont Bill Gates, Elon Musk ou encore Donald Trump, Joe Biden et Barack Obama, et de grandes entreprises comme Apple et Uber ont été victimes mercredi après-midi d'un piratage massif aux cryptomonnaies.

Des messages, rapidement effacés par les comptes visés, invitaient notamment les internautes à faire parvenir des bitcoins à des adresses spécifiques, prétendant renvoyer en échange le double des montants transférés.

"Joyeux mercredi! J'offre des bitcoins à tous mes abonnés. Je double tous les paiements envoyés à l'adresse bitcoin ci-dessous", ont notamment pu lire les usagers de Twitter sur le compte d'Elon Musk, le fantasque patron de Tesla.

Musk

Les comptes du co-fondateur de Microsoft Bill Gates, du patron d'Amazon Jeff Bezos, du candidat démocrate à l'élection présidentielle Joe Biden ou encore de l'ancien maire de New York Mike Bloomberg, ont affiché pendant un temps des messages au contenu similaire.

"Nous pouvons confirmer que ce tweet n'a pas été envoyé par Bill Gates. Cela semble faire partie d'un problème plus large auquel Twitter est confronté. Twitter est au courant et travaille à la restauration du compte", a indiqué une porte-parole de M. Gates à l'AFP.

Apple

116.000 dollars envoyés

Selon le site spécialisé Blockchain.com, qui trace les transactions effectuées en cryptomonnaies, un total de 12,58 bitcoins, soit près de 116.000 dollars, a été envoyé vers l'une des adresses mentionnées dans les tweets frauduleux.

Selon des informations de presse, Justin Sun, directeur général de BitTorrent, offrait une récompense d'un million de dollars à ceux qui aideront à traduire les pirates en justice.

Twitter ouvre une enquête

Le magazine Vice rapportait que quelqu'un au sein même de Twitter était à l'origine de cette opération de piratage, s'appuyant sur des captures d'écran qui ont fuité et sur deux sources anonymes affirmant être responsables du piratage, dont l'une a déclaré à Vice qu'un employé de Twitter avait été payé.

"Nous avons détecté ce que nous pensons être une attaque technologique coordonnée conduite par des individus qui ont ciblé avec succès certains de nos employés ayant accès aux systèmes et outils internes", a expliqué Twitter. "Dure journée pour nous à Twitter", a admis le patron du réseau social Jack Dorsey dans un tweet. "Nous nous sentons tous terriblement mal après ce qui s'est passé. Nous faisons un diagnostic et nous partagerons tout ce que nous pourrons quand nous aurons compris plus amplement ce qui s'est précisément passé", a-t-il ajouté. "Ils ont utilisé ces accès pour prendre le contrôle de nombreux comptes extrêmement en vue", a ajouté l'entreprise précisant qu'elle enquêtait "sur les autres activités malveillantes auxquelles ils auraient aussi pu se livrer ou sur les informations qu'ils auraient pu obtenir."

L'action de l'entreprise Twitter chutait de 4% à Wall Street dans les échanges électroniques après la clôture.




 

Vos commentaires