En ce moment
 
 

L'application StopCovid est disponible sur le magasin d'applications Google Play

L'application StopCovid est disponible sur le magasin d'applications Google Play
Un téléphone équipé de l'application StopCovid, à Paris, le 27 mai 2020Thomas SAMSON
 
 

L'application française de traçage de contacts StopCovid est disponible au téléchargement dans le magasin d'applications Google Play, a constaté l'AFP mardi vers 16H00.

La publication sur le magasin d'application d'Apple devrait suivre rapidement, a-t-on indiqué dans l'entourage du secrétariat d'Etat au numérique Cédric O.

La disponibilité était initialement attendue vers midi et le retard sur cette application très critiquée dans son principe a entraîné beaucoup de commentaires sarcastiques sur Twitter.

Il a aussi conduit une application du gouvernement de Catalogne, Stop Covid 19 CAT, à se retrouver en tête des téléchargements en France ce mardi sur le magasin d'application d'Apple, devant Zoom, TikTok et WhatsApp, selon un classement établi par la société spécialisée AppAnnie. Il s'agissait probablement d'internautes confondant les deux applications.

StopCovid doit permettre à ses utilisateurs d'être prévenus s'ils ont croisé récemment, à moins d'un mètre et pendant plus de 15 minutes, un autre utilisateur qui s'est découvert contaminé par le coronavirus responsable du Covid-19.

L'application est critiquée par des experts en informatique et des juristes, qui y voient un premier pas vers une société de la surveillance où nos faits et gestes seraient tracés en permanence par des systèmes automatiques.

Le gouvernement fait valoir de son côté que c'était le seul moyen de prévenir des personnes potentiellement contaminées dans toutes les circonstances où un malade ne peut identifier toutes les personnes avec lesquelles il a eu un contact rapproché: les voisins dans les transports en commun par exemple.

StopCovid a été développé sous la direction de l'institut de recherche en informatique français Inria avec le concours de développeurs de sociétés privées comme Orange et Capgemini.

L'application est construite sur une architecture différente de la plateforme de traçage de contacts proposée par Google et Apple, et n'a donc pas bénéficié de la coopération des deux géants américains.




 

Vos commentaires