En ce moment
 
 

Michelle Obama lance son propre podcast sur Spotify

Michelle Obama lance son propre podcast sur Spotify
 
 

Michelle Obama va lancer son propre podcast le 29 juillet en exclusivité sur Spotify, a annoncé jeudi l'ancienne Première dame des Etats-Unis sur son compte Twitter, un programme nourri d'entretiens avec ses proches. La plateforme audio en ligne réalise un nouveau coup marketing avec cette exclusivité, qui devrait lui valoir un trafic considérable.

Depuis début 2019, Spotify a dépensé plus de 600 millions de dollars en acquisitions pour se positionner sur le marché des podcasts.

La plateforme y possède désormais à la fois le support de diffusion, devenu le premier mondial devant Apple Podcast, mais aussi la régie publicitaire et la capacité à produire du contenu exclusif.

Déjà très populaire, Michelle Obama a fait sensation avec son livre "Devenir", publié en novembre 2018 et qui s'est vendu à plus de 11,5 millions d'exemplaires dans le monde.

La sortie de l'ouvrage a été accompagnée par une série de conférences qui ont réuni des dizaines de milliers de personnes dans plusieurs pays, ainsi que par un documentaire, mis en ligne sur Netflix en mai.

Pour ce qui est présenté comme sa première saison, "The Michelle Obama Podcast" consistera en une série d'entretiens entre l'ancienne Première dame et ses proches, notamment sa mère et son frère, a-t-ell expliqué dans un message vidéo.

Elle n'a pas précisé si son mari, l'ancien président Barack Obama, se prêterait au jeu.

Le podcast est produit par la société créée en 2018 par le couple Obama, Higher Ground, qui a conclu des partenariats avec Spotify mais aussi Netflix.

Signe à la fois de l'attractivité de Michelle Obama mais aussi de l'accélération de Spotify dans la publicité autour des podcasts, "The Michelle Obama Podcast" a conclu un partenariat avec le géant des produits d'hygiène et de nettoyage Procter & Gamble.

Jusqu'ici, les grandes marques avaient peu investi le terrain du podcast, laissant le terrain à de plus petites sociétés au budget plus modeste.




 

Vos commentaires