En ce moment
 
 

Tom, propriétaire d'un motorhome, ne comprend pas pourquoi il ne peut pas l'utiliser: "On se sent oubliés par le gouvernement"

 
CORONAVIRUS
 

Les Belges propriétaires de motorhomes se sentent oubliés dans les mesures de déconfinement. Ils ne peuvent en effet pas encore les déplacer. C'est le cas de Tom Berenger, habitant de Beauvechain, qui témoignait ce midi dans C'est pas tous les jours dimanche.

"Le problème, c'est que dans le monde du motorhome, on est un peu frustrés car on se sent oubliés par le gouvernement par rapport au déconfinement", explique Tom Berenger, habitant de Beauvechain dans le Brabant wallon et propriétaire d'un motorhome. Et vous êtes nombreux à nous interpeller pour une situation identique via le bouton orange Alertez-nous.

En effet, les Belges sont désormais autorisés à se rendre dans leur résidence secondaire, mais pas à se déplacer en motorhome. Sur le site info-coronavirus.be, il est indiqué: "Par résidence secondaire, il faut entendre: une maison ou un appartement; une résidence immobilisée et attachée à un emplacement fixe. Il n'est par contre pas autorisé de déplacer des résidences mobiles, comme une caravane, mais bien d'un faire usage si celles-ci sont déjà installées sur un emplacement fixe". 

"Pour moi, c'est comme une seconde résidence"

Tom Berenger est déçu par cette mesure, estimant que son véhicule est complètement autonome. "On a notre WC, notre cuisine, notre salle de bain, nos chambres. On a besoin de rien. Et si on arrive à un endroit où il y a d'autres motorhomes, le fait d'ouvrir le store, par exemple, permet déjà une distanciation. On est un peu frustrés, on ne comprend pas. On espère avoir des réponses."

Invité sur le plateau, Yves Van Laethem, infectiologue et porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, a donné son point de vue sur ce type de véhicules. "Pour moi, c'est comme une seconde résidence. A partir du moment où c'est quelque chose d'autonome, c'est comme un appartement qui bouge finalement, donc j'appliquerais les mêmes choses qu'aux résidences secondaires personnellement."

Un Conseil national de sécurité est annoncé pour le 3 juin prochain. D'autres mesures concernant les motorhomes et autres véhicules de ce type seront peut-être annoncées à ce moment-là.

 




 

Vos commentaires