En ce moment
 
 

Réouverture des magasins: "Qui me dit qu'un vêtement essayé ne sera pas contaminé?"

Réouverture des magasins:
 
CORONAVIRUS
 

Ce dimanche, l'émission "C'est pas tous les jours dimanche" s'est penchée sur la réouverture prochaine des magasins. Une première phase de déconfinement qui inquiète certains Belges. Ils craignent que le virus ne colle aux vêtements par exemple. C'est le cas de Patricia, une habitante de Waremme. Elle développe: "Je n'irai pas le 11 mai dans les magasins. Je crains l'indiscipline de certains clients qui ne respecteront pas les consignes. Je ne comprends pas pourquoi les masques ne sont pas obligatoires dans les magasins. Quand j'entends les experts, le virus a une durée de vie incertaine sur les vêtements. Qui me dit qu'un vêtement essayé ne sera pas contaminé?", s'interroge-t-elle. 

> CORONAVIRUS en Belgique: toutes les infos 

Avec la pression financière, certains craignent aussi que les commerçants soient peu regardants sur l'application des mesures de distanciation sociale. Nathan Clumeck, professeur en maladie infectieuses à l'ULB - CHU Saint-Pierre était présent en plateau. Il apporte son point de vue sur la question de Patricia:"Chacun est libre des prendre les décisions qu'il veut. Mais cette décision doit être éclairée. J'entends beaucoup de fantasmes. Le virus quand il rentre par la voie aérienne. Il se met au fond du nez et là il se multiplie. Il reste comme ça sans qu'on ait des symptômes durant un certain nombre de jours. Pour que le virus sorte, il faut tousser, éternuer, postillonner. Quelqu'un qui rentre dans un magasin, qui est en bonne santé, qui ne tousse pas et qui ne postillonne pas, le risque qu'il transmette le virus est faible."

Il faudra prendre des mesures dans les familles

Le professeur rappelle l'importance de se laver les mains. En ce qui concerne les vêtements, Nathan Clumeck s'appuie entre autres sur différentes études: "Le virus ne survit pas très bien à l'extérieur. Il est très sensible à la chaleur. On dit entre 30 minutes et quelques heures mais ça dépend des surfaces. En tout cas pour les vêtements, c'est très faible. Si on veut des mesures absolues comme de mettre des vêtements de côté 24h, faites-le. Mais ça n'est pas nécessaire." Nathan Clumeck rappelle que la majorité des personnes infectées par le coronavirus l'ont été dans le milieu familiale. "70%. C'est là qu'il y a le plus de contacts. (…) Il faudra prendre des mesures dans les familles, mais quand on se promène dans la rue avec un masque, avec une distance, en se lavant les mains… le risque est très faible, je pense."

 




 

Vos commentaires