En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: Pierre-Yves Jeholet, Ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, explique le "couac" des visites aux seniors (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

Cela devait être "l'agréable surprise" de la conférence du Conseil National de sécurité mercredi, la note d'humanité en ces temps difficiles. Et pourtant! Le secteur des maisons de repos a rejeté en masse la proposition du gouvernement d'autoriser la visite d'un membre de la famille dans les maisons de repos. Finalement, vendredi soir, on apprenait que la mesure était reportée à une date inconnue.

Pierre-Yves Jeholet, Ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a expliqué ce "couac" des visites aux seniors. "Chacun doit assumer sa responsabilité. Les maisons de repos sont une compétence régionale. Il faut bien mesurer les efforts qu'on demande à nos concitoyens aujourd'hui. La restriction des libertés individuelles est très forte aujourd'hui. Et aujourd'hui, beaucoup de personnes respectent les règles et les recommandations du confinement et c'est tout sauf évident", a-t-il déclaré lors de l'émission C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI). "Au niveau du Conseil National de sécurité, on a voulu être attentif à la solitude, à l'angoisse et à la tristesse des personnes en maison de repos qui ne reçoivent plus de membres de leur famille depuis des semaines. Nous avons été attentifs et sensibles au côté humain qui nous paraissait important. Si l'on ne tenait pas compte de ce côté humain, on nous aurait reproché d'être des ordinateurs, des machines sans coeur. Donc 1) je suis au CNS et j'assume totalement la décision qui a été prise, 2) il n'y a pas eu de réaction au niveau des Régions. Je dois bien vous avouer que je pensais que la mesure proposée avait été concertée en amont avec le secteur des maisons de repos. Il faut avoir l'humilité de reconnaître que cette cacophonie aurait pu être évitée. J'ai l'humilité de le reconnaître aujourd'hui. La mesure est suspendue tant qu'il n'y aura pas eu de concertation  avec les acteurs de terrain afin de voir toutes les modalités pratiques qui permettront d'avoir ce contact avec les personnes âgées mais évidemment en ne prenant aucun risque sanitaire ou en matière de santé publique".

> CORONAVIRUS en Belgique: les dernières infos

> CORONAVIRUS: toutes les infos

 




 

Vos commentaires