En ce moment
 
 

Les personnes ayant contracté le coronavirus peuvent-elles reprendre une vie normale? Le virologue Emmanuel André répond

 
RTL INFO répond à vos questions
 

Le coronavirus n'a pas encore quitté la Belgique, mais certains citoyens sont désormais guéris. Sont-ils désormais protégés? Peuvent-ils reprendre une vie normale en allégeant les règles d'hygiène qu'ils s'imposaient jusqu'ici?

Va-t-on pouvoir dépister massivement la population? Comment envisager le déconfinement ?

Emmanuel André, virologue et porte-parole interfédéral coronavirus, répondait aux questions de Christophe Deborsu, ce midi dans "C'est pas tous les jours dimanche".

"Il paraît évident qu’on ne peut pas tester tout le monde"

La mise en place des tests est importante, afin de savoir qui peut résister au virus parce qu’il l’a déjà eu. Est-ce que tous les Belges vont être testés? Est-ce cela qui va permettre à tous les Belges d’être déconfinés et pas d’autres?

"Pour commencer le déconfinement, il faudra un certain nombre d’éléments et d’informations. Il paraît évident qu’on ne peut pas tester tout le monde", explique le virologue. "Mais on peut tester des groupes représentatifs et tester les groupes les plus fragiles et les plus exposés. Toutes les stratégies de testing permettront de progresser dans cette direction. Le risque nul ne va jamais exister mais le risque contenu, maîtrisé, c’est vers ca qu’on veut se rapprocher."

Est-ce qu'être immunisé me permet d'être protégé?

Lorsqu’on sera testé et immunisé car on a déjà eu le virus, on pourra reprendre une vie normale? Et si en revanche, on est encore exposé au virus, que se passera-t-il?

"La question individuelle de savoir "si j’ai fait la maladie, même de façon asymptomatique, est-ce que cela me permet d’être protégé?", c’est une question légitime. Mais cela ne répond pas au besoin de connaissance dont nous avons besoin au niveau du pays pour prendre les décisions", souligne Emmanuel André. "Il est évident que quelqu’un qui aura une sérologie positive, qui aura des anticorps, sera protégée à titre individuel".

"Même immunisé, tout le monde peut être vecteur du virus"

Mais le virologue ajoute une précision importante: "Pour la collectivité, c’est une autre question qui se pose. Ces personnes là peuvent toujours, si elles ne respectent pas les mesures d’hygiène des mains par exemple, être des vecteurs du virus vers les personnes qu’ils côtoient. Donc, il faudra maintenir un certain nombre de mesures complémentaires, même si on est immunisé".

> CORONAVIRUS EN BELGIQUE: les dernières infos

> CORONAVIRUS: CARTE MONDIALE (actualisée en temps réel)

 




 

Vos commentaires