En ce moment
 
 

Coronavirus en Belgique: ce virologue a une solution pour que les gens respectent le confinement "à la lettre" (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

Le coronavirus en Belgique a obligé le gouvernement à prendre des mesures radicales comme le confinement. Mais il n'est pas souvent respecté par de nombreux Belges qui sortent encore de chez eux. Benoît Muylkens, virologue à l'Université de Namur (UNamur), a expliqué sa solution pour que les gens respectent le confinement "à la lettre" sur le plateau de l'émission C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI).

Les mesures de confinement, entrées en vigueur le 18 mars dernier à la suite d'une réunion du Conseil national de sécurité, ont été prolongées jusqu'au 19 avril, soit le dimanche de fin des vacances de Pâques, ont confirmé vendredi soir plusieurs participants à la réunion.

Malgré tout, ce confinement n'est pas souvent respecté par de nombreux Belges qui sortent encore de chez eux ou reçoivent des proches à dîner. Benoît Muylkens, virologue à l'Université de Namur (UNamur), a une solution "pour que les gens prennent conscience de l'importance du confinement": "Si on étend la capacité de diagnostic, les gens vont respecter le confinement à la lettre. Dire à quelqu'un qu'il doit rester confiné alors qu'il est porteur asymptomatique (qui ne présente aucun symptôme clinique, ndlr) et qu'il ne reçoit aucune preuve que le virus est dans sa commune, dans son village ou dans sa famille, il va faire un confinement avec un certain compromis, il ne le respectera pas à la lettre. Mais lorsqu'on étend le diagnostic de manière plus générale, les gens vont respecter de manière beaucoup plus stricte. Et ce confinement beaucoup plus strict fera que les porteurs notamment asymptomatiques cesseront les chaînes de transmission. Donc, je crois que le renforcement de la capacité de diagnostic renforcera les effets du confinement".

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir le Covid-19.

> CORONAVIRUS BELGIQUE: CARTES de répartition par province, âge et sexe

 




 

Vos commentaires