En ce moment
 
 

Notre journaliste Christophe Giltay pointe un problème dans le confédéralisme souhaité par la N-VA (vidéo)

 
 

Le député fédéral N-VA Sander Loones était présent sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI). Il a répondu aux questions de notre journaliste Christophe Giltay.

"L'un des argument principal du confédéralisme, c'est qu'on ne peut plus former de gouvernement parce qu'il y a un tel éclatement, une telle différence forte des deux côtés que ce n'est plus gérable. Mais dans cette Belgique confédérale, où pratiquement tous les pouvoirs seraient aux Communautés et Régions, qu'est-ce qu'il y aurait comme gouvernement central résiduel? Un peu comme en Suisse?", a demandé Christophe Giltay sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI).

"Exactement", a répondu le député fédéral N-VA Sander Loones. "Ce qu'on constate, c'est qu'il y a cette fierté francophone et wallonne. Et cela m'étonne toujours: est-ce que les Francophones ont besoin d'un ministre flamand pour assurer la sécurité en Wallonie? Je ne pense pas. Est-ce que les Wallons attendent vraiment un ministre de la Justice flamand pour assurer un état de droit en Wallonie? Ce n'est pas le cas. Vous êtes capables de le faire vous-même".

Notre journaliste pointe tout de même un problème à ce "projet": "Et le ministre de la Défense? Il y en aurait deux en Belgique?".

"C'est pour ça que dans notre programme confédéral, on garderait la Défense au niveau confédéral belge comme on le ferait aussi pour la Politique extérieur et certains aspects économiques. On a un vrai modèle qui fonctionne et qui tient la route", s'est encore justifié Sander Loones.




 

Vos commentaires