En ce moment
 
 

Une cinquantaine d'activistes manifestent à Gand contre l'asphyxie par gaz des oies

Une cinquantaine d'activistes manifestent à Gand contre l'asphyxie par gaz des oies
 
 

(Belga) Une cinquantaine de défenseurs de la cause animale se sont réunis lundi devant la maison provinciale de Flandre orientale pour protester contre l'asphyxie par gaz des oies. Lorsqu'elles sont trop nombreuses, ces populations de palmipèdes perturbent l'écosystème local. Pour les militants d'Animal Rights et de BiteBack, il s'agit cependant d'une mise à mort occasionnant "une terrible souffrance" aux oies.

Afin de contenir l'expansion des populations d'oies, ces animaux sont régulièrement capturés pour être gazés, parfois en accord avec des associations de protection de la nature. "En période de mue, les oies et leurs petits ne peuvent pas voler. Ils sont alors violemment regroupés. Ainsi piégés, enfermés puis gazés, ils subissent stress, peur et douleur", souligne Animal Rights, qui rejette également la chasse comme méthode d'abattage. "Nous plaidons pour plus de tolérance envers les animaux. Les chats aussi étaient au départ des animaux exotiques, introduits par l'homme dans nos régions. Mais nous n'essayons pas de les exterminer massivement. Avec les oies, ce devrait être la même chose", selon Rowena Vanroy, porte-parole d'Animal Rights. L'association de défense des animaux plaide pour des méthodes alternatives, telles qu'un aménagement du territoire qui soit moins attirant pour les oies ou un abattage qui vise plutôt les œufs. "De belles pelouses bien entretenues qui mènent facilement aux étangs sont plus séduisantes que des coins plus sauvages", conclut-elle. (Belga)




 

Vos commentaires