En ce moment
 
 

Fiona, une chienne de 5 ans, retrouvée agonisante dans un appartement vide à Wavre: "Ses chances de survie sont maigres"

Fiona, une chienne de 5 ans, retrouvée agonisante dans un appartement vide à Wavre:
© Sans Collier
 
 

Le refuge pour chiens et chats Sans Collier vient de saisir une chienne à Wavre. Agonisante et affamée, elle ne pesait plus que 7 kg, soit un tiers de son poids normal.

"Cruauté, images choquantes", prévient Sans Collier sur sa page Facebook. Le refuge pour chiens et chats situé à Perwez, dans le Brabant wallon, a fait face à une saisie très difficile hier. "Privée de nourriture et attachée à une rambarde d'escalier pendant plusieurs semaines, Fiona, 5 ans, a été retrouvée agonisante dans un appartement vide à Wavre, dans ses excréments, affamée, ne pesant plus que 7 kg, soit un tiers de son poids normal, et en état de déshydratation avancée", écrit le refuge.

Sans Collier explique que le propriétaire de l'animal a affirmé que la chienne ne mangeait plus "suite à une bagarre avec un chien" et "qu'il prévoyait justement d'aller chez le vétérinaire". Les chances de survie de Fiona seraient maigres. L'asbl compte déposer plainte et se constituer partie civile.

Une chienne confiée par Sans Collier

Le refuge explique que cette saisie est particulièrement difficile pour plusieurs raisons. Tout d'abord, pour l'acte de cruauté dont il s'agit. "L'équipe est réellement sous le choc face à une telle souffrance infligée volontairement et qui aura duré des semaines." Ensuite, Fiona était une chienne placée par Sans Collier. "Bien que Sans Collier dispose déjà d'une équipe d'une quarantaine de bénévoles post-adoptions, nous allons entamer une réflexion en profondeur pour tenter d'améliorer encore notre suivi." Enfin, le refuge explique que plusieurs riverains auraient déjà fait part de la situation de l'animal par le passé. C'est grâce à une plainte transmise directement à Sans Collier que la chienne a pu être saisie.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.



 

Vos commentaires