En ce moment
 
 

Une zone de Catalogne reconfinée: Maggie De Block demande aux Belges qui en reviennent de se faire tester

 
CORONAVIRUS

Il est vivement conseillé aux Belges qui reviennent de la région de Lerida de limiter leurs contacts et de se faire tester au nouveau coronavirus, a indiqué samedi la ministre de la Santé Maggie De Block, tandis que la Catalogne a replacé en confinement quelque 200.000 habitants de cette zone après un regain de contaminations (voir le lien de notre article dédié à cette info ci-dessous).

Maggie De Block s'est exprimée ce samedi soir dans le RTL INFO 19H. "Pour les Belges qui se trouvent dans la région, on recommande quand ils sont revenus de demander un test à leur médecin généraliste, et entre-temps éviter des contacts avec d'autres personnes, rester dans leur bulle et, si possible, rester à la maison", a précisé la ministre de la Santé. "Quand ils arrivent par avion, c'est plus facile car il y a le Saniport (ndlr: l'autorité sanitaire fédérale du trafic international) qui sera à la porte des vols venus de cette région pour leur dire quoi faire. Pour ceux qui se trouvent en autocar ou voiture, c'est plus difficile et il faut travailler par les réseaux sociaux et la presse", a-t-elle ajouté.

Il s'agit cependant d'une forte recommandation, car il n'existe pas de base légale pour leur imposer une quarantaine. "La loi dit que pour exiger une quarantaine il faut être contaminé. Et voilà, ce n'est pas le cas, ça dépend du test. Evidemment quand le test est positif, il y a la quarantaine qui est nécessaire", a réagi Maggie De Block à notre micro.

La responsabilité collective comme rempart à une deuxième vague?

Les autorités comptent-elles donc sur la responsabilité collective pour éviter une éventuelle deuxième vague et éviter de reproduire ce qui s'est passé en février avec les Belges revenus d'Italie, par exemple? Notre journaliste a posé la question à la ministre. "La situation de ceux qui sont revenus d'Italie était différente. On ne savait pas le taux de propagation du virus à l'époque en Italie. Maintenant on le sait que c'est 35 fois plus sévère que chez nous (ndlr: le virologue Marc Van Ranst a indiqué qu'il y a 35 fois plus d'infections par million d'habitants dans la région espagnole reconfinée qu'en Belgique). Alors on sait qu'il y a quand même un problème là-bas. Heureusement c'est une région rurale, on ne pense pas qu'il y a trop de touristes, mais on ne sait pas. Alors on prend les mesures nécessaires pour éviter d'accélérer la propagation du virus dans notre pays par ceux qui sont revenus", a répondu la ministre.

La situation est-elle sous contrôle? Voici la réaction de Maggie De Block: "Ça je ne dirais pas, on ne sait pas comment ça va évoluer, mais il faut prendre les mesures à temps et dire qu'ils doivent se faire tester par leurs médecins généralistes, et entre-temps prendre les précautions, pas de contacts, rester dans leur bulle et dans leur maison".

Ce samedi après-midi, le virologue flamand Marc Van Ranst a réagi sur Twitter et auprès de nos confrères du Nieuwsblad et a demandé aux Belges revenant de la zone espagnole de rester en quarantaine (voir notre article à ce sujet ci-dessous).

 

 

Vos commentaires