En ce moment
 
 

À partir d'aujourd'hui, un formulaire obligatoire sous peine de ne pas pouvoir embarquer: comment contrôle-t-on dans les aéroports?

 
CORONAVIRUS
 

A partir de ce 1er août, tous les Belges qui rentrent d'un séjour à l'étranger doivent remplir un formulaire 48h avant leur arrivée. Une procédure en ligne pas toujours facile à réaliser. Dans les aéroports, les compagnies sont tenues de vérifier que les passagers ont effectivement rempli leur formulaire.

C'est ce qu'il s'est passé à Skopje, en Macédoine, comme en témoigne un couple de voyageurs rencontrés. "Là-bas, deux fois on a insisté en nous demandant si l'on avait bien rempli le formulaire. Ici, on nous l'a également demandé", nous explique-t-il. 

Pourtant, la procédure ne semble pas être respectée systématiquement. 

C’est l’illustration d’une procédure qui peut fonctionner parfaitement dès votre retour au pays. Ce samedi matin, à l'aéroport de Charleroi, nous avons rencontré des voyageurs, revenus d'Italie ou d'Espagne, qui n'ont subi aucun contrôle lors de leur départ. "Ça inspire la peur et l'insécurité. C'est beaucoup de cinéma pour rien", lâche l'un d'entre eux. 

L'objectif est de savoir où vous avez été

Lorsque des passagers prennent un avion pour revenir en Belgique, c'est aux aéroports d'où ils partent de contrôler les formulaires. C'est ainsi que Charleroi se retrouve à effectuer également des contrôles pour les départs vers d'autres pays. "Chaque pays a des règles différentes. D'autres pays ont plus ou moins le même type de formulaire avec la confirmation qu'il a été rempli via un QR code. Nous pouvons être amené à contrôler ce genre de documents", nous explique Vincent Grassa, porte-parole de l’aéroport de Charleroi.

Rempli en ligne ou imprimé, ce document permet d’effectuer un traçage de votre voyage. Vos déplacements et vos lieux de résidence sont ainsi connus. "L'objectif est de savoir où vous avez été et de savoir si cette zone ne devient pas rouge ou avec un haut taux de contamination et pouvoir ainsi vous demander avec quelles personnes vous avez voyagé", nous précise Frédérique Jacobs, porte-parole interfédérale de la lutte contre le coronavirus.

Même si vous n’êtes pas contrôlé, remplir ce formulaire est obligatoire. 

 

 




 

Vos commentaires